News

Allergan rachète 4 Biotechs en deux semaines – dont Tobira avec une prime de 498%

Les rachats se succèdent dans le secteur Biotech. En deux semaines, la Pharma Allergan vient par exemple d'acquérir pas moins de 4 biotechs. Dont Tobira, avec une prime de près de 500% - du jamais vu lors des 10 dernières années.

Tobira (société cotée) : un spécialiste de la NASH acquis avec une prime de 498%

tbra

Cours de Tobira en 2016 (jusqu'au jour de l'annonce du rachat)

Annoncée le 20 Septembre dernier, l'accord de rachat entre Allergan et Tobira sort complétement de l'ordinaire. Tout d'abord, la prime d'acquisition par rapport au dernier cours de bourse ressortait à 498%, soit 28,35$ par action payés en Cash pour un montant total de 533 millions $ (upfront) contre une valorisation avant l'annonce de 89 millions $. A ce montant de 533 millions $ s'ajoutent des milestones (sous forme de CVR, pour "Contingent Value Rights) qui pourraient valoriser la société 1,7 milliards $ (soit un cours de rachat de 49,84 $) si Tobira atteint certaines ventes et certains objectifs réglementaires. C'est aussi ce 'CVR' qui explique que le cours se négocie au-dessus de son prix proposé par Allergan. Suite à cette annonce sur Tobira, qui est un spécialiste de la NASH (stéatohépatite non alcoolique),de nombresuses sociétés spécialisées dans ce domaine ont vu leur cours progresser de plus de 20% - comme Galectin, Conatus, ou encore Genfit.

Autre élément sorti de l'ordinaire lors de ce rachat: Tobira avit échoué dans son essai de Phase 2 en Août 2015 (c qui avait valu au titre de lui faire perdre 50% en une séance). Autrement dit, cet échec n'a pas empêché une grosse pharma de mettre en jeu une forte somme de cash pour acquérir ce composé qui semble malgré tout avoir du potentiel. Et Allergan n'était pas seul en lice pour racheter Tobira, le PDG d'Allergan ayant annoncé que les enchères sont vite montées (ce qui explique le montant déboursé pour la racheter). En fin de compte, le message de l'insutrie pharmaceutique est le suivant : même avec un échec cliniquen, vos produits nous intéressent. Ils pourront malgré tout soit rattraper le coup en terme d'efficacité, soit le combiner avec un autre produit.

Autre élément hors norme dans ce rachat: Pentwater, le plus gros actionnaire de la société, a indiqué récemment qu'il achetait des titres Tobira sur le marché pour justement viser la réussite du programme de Tobira et potentialiser sur les futurs milestones qui seront versés en cas de succès. Ce fond d'investissement a ainsi acheté 1,62 millions de titres entre le 20 et le 22 Septembre à un cours de 38,87-39,45$ portant sa participation à 3,53 millions de titres.

Vitae Pharmaceuticals (société cotée) : un spécialiste de la dermatologie

Le 14 Septembre, Allergan a annoncé le rachat de Vitae Pharmaceuticals pour 639 millions $. La prime par rapport au cours précédent cette annonce a été de quelques 159%.

Retrosense Therapeutics (société non cotée) : un spécialiste de la thérapie cellulaire

Ce rachat a été officialisé le 6 Septembre dernier, pour une somme de 60 Millions $ payée en upfront (sous forme de cash), auxquels s'ajouteront des milestones qui n'ont pas été divulgués. Cette société est orientée dans la R&D de produits ophtalmologiques et notamment la DMLA - son produit le plus avancé est le RST-001 qui est seulement au stade préclinique.

Akarna (société non cotée) : un spécialiste de la NASH

Annoncée le 20 Septembre dernier, Allergan a indiqué dans un communiqué suite à ce rachat pour une somme de 50 Millions $ (paiement en cash) que le produit AKN-083 lui semblait prometteur dans le traitement de la NASH. De plus en plus, les industriels estiment que ce ne sera pas une seule molécule qui permettra de traiter cette pathologie, mais une combinaison. Le directeur général d'Allergan, Brent Saunders, indiquait dans un communiqué que "l'acquisition d'Akarna s'inscrit dans notre approche stratégique pour investir dans l'innovation pour faire avancer le traitement de la NASH et le rendre disponible à des millions de patients qui ne disposent pas actuellement d'options thérapeutiques".

Conculsion

On l'a vu, certaines Pharmas se sont inscrites dans une dynamique de rachats pour trouver le chemin de la croissance. Aussi, elles sont prêtes à mobiliser d'importantes sommes en cash, à des primes très significatives, pour renouveller leur pipeline - ce qui renvoit vers le niveau attractif des cours des biotechs acteuellement. Ce qui est rassurant, au-delà du fait que ces cibles sont des sociétés en 'development stage' (qui ne font que de la R&D, sans aucun produit sur le marché), vient du fait que même un échec ne freine pas les velléités des Pharmas pour acquérir les droits de certaines molécules.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


s2Member®