News

Biophytis confie à Patheon la fabrication du composé BIO101 contre l’obésité sarcopénique

Introduite en Bourse en juillet à 6 euros par action, avant de mener en août une augmentation de capital réservée à 9 euros, la société Biophytis enregistrait lundi un fort courant d'achat. Le titre progressait de près de 20 % à 14,56 euros en matinée, alors que la société a fait part du choix de son prestataire pour le lancement d'un essai de phase 2b sur BIO101, qui vise à traiter l'obésité sarcopénique chez les personnes âgées.

La sélection de Patheon (un des poids lourds du marché de la production de composés pharmaceutiques, issu du rapprochement en 2013 de la branche DSM Pharmaceutical Products avec une firme américaine) répond au calendrier que s'est fixé Biophytis. La production des lots cliniques pilotes sera terminée au troisième trimestre 2015, avait indiqué l'entreprise dans son document de base.

Le planning prévisionnel de l'étude est le suivant :

D’ici décembre 2015 Design, lots cliniques et dossier règlementaire
Décembre 2015 Autorisation ANSM
Janvier à juin 2016 Recrutement
Juillet à décembre 2016 Investigation
Janvier à mars 2017 Résultats et rapport
Avril à juin 2017 Présentation des données et publication

BIO101 est une molécule d'origine végétale (extraite de Stemmacantha carthamoides), qu'on trouve dans la pharmacopée des plantes médicinales utilisées dans chacun des cinq continents - une universalité plutôt rare. Cette molécule est connue pour sa biodisponibilité et sa faible toxicité, et possède en particulier des propriétés anabolisantes (impliquant vraisemblablement le récepteur Mas).

Biophytis vise à déterminer la dose thérapeutique efficace de BIO101 dans une étude clinique de Phase 2b réalisée auprès de 180 patients obèses sarcopéniques âgés de plus de 70 ans. Deux dosages du BIO101 (100 mg et 350 mg) seront comparées au placebo avec pour principal critère la distance parcourue au test de 6 minutes de marche. Plusieurs critères secondaires parmi lesquels la force musculaire, la composition corporelle et des paramètres plasmatiques seront évalués. Les chercheurs envisagent aussi d'évaluer les effets éventuels sur le macrobiote.

Biophytis prévoit ensuite de signer un premier accord de licence sur l’exploitation du composé en 2017 avec un laboratoire pharmaceutique de taille mondiale qui poursuivrait le développement en phase 3 dans l’objectif d’obtenir une Autorisation de Mise sur le Marché en 2019. La société dirigée par Stanislas Veillet estime à plus d'un milliard d’euros le pic de chiffre d’affaires annuel que pourrait réaliser un labo commercialisant BIO101.

À ce jour, trois composés en phase clinique visant certaines indications sarcopénique ont déjà fait l'objet d'accords de licence. L'accord le plus valorisé, entre Novartis et Morphosys, a conduit au développement de BYM338 actuellement en phase 2 pour la sarcopénie myosite à inclusion et les cachexies liées au traitement du cancer.

À lire aussi :


Découvrez nos offres d'abonnement Basic et Senior

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®