IBB
329.94
-1.33
-0.40%
XBI
83.91
-0.68
-0.80%
BIOTK.PA
1877.67
+3.76
+0.20%
NASDAQ
6426.922
+4.229
+0.066%
S&P500
2502.22
+1.62
+0.06%
^STOXX50E
3541.42
+1.83
+0.05%
AB.PA
8.29
-0.03
-0.36%
ADOC.PA
15.13
-0.15
-0.98%
ALCLS.PA
23.35
+0.04
+0.17%
DBV.PA
74
+0.48
+0.65%
ERYP.PA
23.8
-0.07
-0.29%
GNFT.PA
26.41
+1.3
+5.18%
ALHYG.PA
0.6
+0.01
+1.69%
IPH.PA
10.46
+0.02
+0.19%
NANO.PA
18.25
-0.08
-0.44%
ALNEV.PA
0.62
-0.01
-1.59%
COX.PA
9.447
-0.083
-0.871%
ALNOV.PA
0.81
-0.01
-1.22%
TNG.PA
3.33
-0.01
-0.30%
TXCL.PA
1.41
-0.04
-2.76%
VLA.PA
2.9
-0.02
-0.68%
IBB
329.94
-1.33
-0.40%
XBI
83.91
-0.68
-0.80%
BIOTK.PA
1877.67
+3.76
+0.20%
NASDAQ
6426.922
+4.229
+0.066%
S&P500
2502.22
+1.62
+0.06%
^STOXX50E
3541.42
+1.83
+0.05%
AB.PA
8.29
-0.03
-0.36%
ADOC.PA
15.13
-0.15
-0.98%
ALCLS.PA
23.35
+0.04
+0.17%
DBV.PA
74
+0.48
+0.65%
ERYP.PA
23.8
-0.07
-0.29%
GNFT.PA
26.41
+1.3
+5.18%
ALHYG.PA
0.6
+0.01
+1.69%
IPH.PA
10.46
+0.02
+0.19%
NANO.PA
18.25
-0.08
-0.44%
ALNEV.PA
0.62
-0.01
-1.59%
COX.PA
9.447
-0.083
-0.871%
ALNOV.PA
0.81
-0.01
-1.22%
TNG.PA
3.33
-0.01
-0.30%
TXCL.PA
1.41
-0.04
-2.76%
VLA.PA
2.9
-0.02
-0.68%
News

Les Biotechs et Medtechs françaises affichent la même performance sur 1 an

Si le parcours boursier des Biotechs et Medtechs n'a pas été le même au cours des douze derniers mois, leur performance est au final équivalente.

D'un point de vue sectoriel, les Biotechs sont souvent vues comme des titres volatils et risqués. A contrario, les Medtechs sont perçues comme étant moins risquées. A croire la performance affichée sur 1 an par ces deux secteurs, on ne peut pas dire que le risque ait fait peur aux investisseurs et qu'ils se sont réfugiés sur des valeurs Medtechs.

Nous observons, en effet, que les 23 Medtechs tricolores et que les 35 Biotechs françaises sousperforment le secteur français de la Santé (qui a progressé de 21% sur 1 an, contre 6% sur les Medtechs et sur les Biotechs).

Mais, surtout, ces deux secteurs qui font la part belle aux petites valeurs sousperforment largement l'indices des Small caps français (le CAC Small) qui a progressé de quelques 41% sur 1 an. Pour autant, certaines valeurs affichent des performances honorables.

Evolution des Biotechs et Medtechs françaises, en journalier sur 1 an :

Comme on peut le voir sur notre graphique, la performance sur 1 an est d'environ 6% à la fois sur les Biotechs mais aussi sur les Medtechs. En revanche, les Biotechs surperforment les Medtechs sur 1, 3 et 6 mois. Il faut tout de même préciser que les Medtechs ont une plus forte capacité de résistance que les Biotechs lorsque le vent tourne et que la volatilité s'installe.

Il n'empêche que, de part et d'autre, il y a eu tout un lot de succès... et de déceptions.

 Evolution sur 1 An des Biotechs françaises :

Sur les douze derniers mois, on trouve deux fois plus de Biotechs françaises qui ont progressé (23 sur 35) que de titres qui ont baissé (12 sur 35). Plus en détail, on se rend compte que six titres ont progressé de plus de 40% sur 1 an : Abivax (+190%), Onxeo (+93%) et Erytech (+53%), Genfit (+45%), Sensorion (+44%) et Valneva (+40%). A l'inverse, 3 titres perdent plus de 40% : Cerenis (-73%), TxCell (-57%) et Adocia (-54%).

Evolution sur 1 An des Medtechs françaises :

Sur un an, on trouve presqu' autant de Medtechs françaises qui ont progressé (13 sur 23) que de titres qui ont baissé (10 sur 35). Cinq titres ont progressé de plus de 40% sur 1 an, tandis que 2 titres perdent plus de 40%.

Pour un investisseur, il n'est pas toujours évident d'avoir de la visibilité sur des Medtechs. Déterminer le Newsflow d'une medtech est très aléatoire, en dehors des rendez-vous de type "présentation des résultats financiers". On se rend compte souvent que les annonces tombent sans pouvoir les anticiper. Aussi, il n'est pas toujours évident d'établir un succès commercial d'une Medtech ou de tabler sur des prévisions de ventes lors de lancements de produits (souvent, elles déçoivent).

En revanche, sur une Biotech, il est beaucoup plus aisé de disposer des catalyseurs attendus (Newsflow) ce qui apporte de la visibilité aux investisseurs avec en corolaire tout le risque que cela peut comporter comme risque (en cas de déception sur des résultats cliniques). Avec les Biotechs, les rendez-vous financiers ne sont pas vraiment des événements puisqu'elles ne réalisent pour la plupart aucun C.A.

Au final, les deux approches se valent sur an : elles réalisent la même performance. On verra ce que nous réservent les douze prochains mois... et si le risque en vaut la chandelle.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


s2Member®