News

3 biotechs CRISPR en Préclinique valent autant que 35 biotechs françaises

La technologie CRISPR est utilisée pour effectuer des coupes ciblées dans le génome. Encore décriée et sans preuve d'efficacité scientifique, les investisseurs se sont rués sur les 3 titres spécialisés cotés en bourse. Au point de les valoriser davantage que les biotechs françaises...

Valorisation (en M€) de 35 biotechs françaises (par Ticker) et des 3 sociétés CRISPR :

La valorisation boursière des 3 sociétés américaines cotées en bourse spécialisées dans la technologie CRISPR, qui n'ont toujours pas commencé d'essai clinique chez l'homme, atteignait fin Mai 6,6 Milliards de dollars, soit 5,69 Milliards d'euros.

De leur côté, 35 biotechs françaises, qui mènent actuellement des dizaines d'essais cliniques chez des centaines de patients, sont valorisées 5,26 Milliards d'euros.

Evolution de la valorisation boursière des sociétés CRISPR (depuis Janvier 2016 et depuis Juin 2017) :

En Février 2016, lors de l'IPO d' EDIT, la valorisation cumulée atteignait 1 Milliard $. Un chiffre déjà conséquent, aux vues de la précocité du stade de développement des programmes. Deux mois plus tard, on passait à 2,2 Milliards $.

En Novembre 2016, lors de l'IPO de NTLA, la valorisation cumulée atteignait 2 Milliards $. En Juin 2016, EDIT et NTLA étaient même valorisées 3,2 Milliards $. Avant de retomber à 1,2 Milliards $ en Octobre 2016.

En Novembre 2016, lors de l'IPO de CRSP, la valorisation cumulée atteignait 2 Milliards $. En Mars 2017, ce chiffre passait à 3 Milliards $ avant de revenir à 2 Milliards en Juin 2017.

Et depuis Juin 2017, alors que la valorisation cumulée était revenue à 2 Milliards $, on a assisté à une véritable mania. Ainsi, 9 mois plus tard, en Mars 2018, ces 3 sociétés CRISPR étaient valorisées 6,5 Milliards.

Des ressources financières très enviables :

Ticker Cash au 31/03 Dépenses Q1 18
Cash burn estimé '18
CRSP 341,8 28,3 113,2
EDIT 358,8 35,5 142
NTLA 327,8 29,9 119,6
Total 1028,4 93,7 374,8

A fin Mars 2018, les 3 sociétés CRISPR cotées en bourse cumulaient 1,03 Milliards $ de trésorerie. Comme point de comparaison, cela correspond aux 2/3 de la trésorerie de l'ensemble des biotechs françaises cotées à la même période.

Des industriels tels que Vertex, Juno, Novartis et Regeneron appuient les sociétés CRISPR :

Ticker Partenaire(s) Upfront (M$) Milestones (M$) Commentaire
CRSP Vertex 105 420
420 M $ pour chaque candidat (6); Vertex est au capital
EDIT Juno 25 230
230 M $ pour chaque candidat (?)
NTLA 1) Novartis 63 230
230 M $ pour chaque candidat (?) ; Novartis est au capital
2) Regeneron 125 320
320 M $ pour chaque candidat (?) ; Regeneron est au capital

Les investisseurs ont été rassurés de voir que chacune des sociétés CRISPR s'appuyait sur des partenariats avec des industriels très reconnus dans la biotech. Bien que ce soit sur des programmes très 'early stage', les Milestones prévus étaient significatifs. Ainsi, du point de vue de la plupart des investisseurs, cela validait d'une certaine manière la technologie (ou en tous cas, cela diminuait le risque de l'approche technologique).

Les sociétés CRISPR ont connu une série d' IPO en 2016 :

Ticker Date création Date IPO Montants levés Montants levés
CRSP 2013 19/10/16 292
56 M$ (IPO) + 130,8 M$ (AK 5/1/18)
EDIT 2013 3/2/16 169
94 M$ (IPO) + 50 M$ (AK 6/12/17)
NTLA 2014 6/5/16 468
108 M$ (IPO) + 172 M$ (AK 2/11/17)

Si les levées en Cash ont été significatives lors des introductions en bourse, on ne peut pas dire que le parcours boursier ait été un succès (mis à part EDIT dans les 2 mois post IPO). Il faudra attendre fin Mai 2017 et l'attention des grands médias américains pour que le Rallye commence (voir ci-dessous).

Evolution de la performance boursière des sociétés CRISPR (depuis Janvier 2016 et depuis Juin 2017) :

Au final, entre début Juin 2017 et fin Mai 2018, on a assisté à une véritable fièvre autour de ces 3 sociétés CRISPR - qui ont progressé de 235% en moyenne :
-CRSP a progressé de 413%
-EDIT a progressé de 172%
-NTLA a progressé de 119%

Tout cela est-il bien raisonnable ? D'autant que de sérieux doutes ont été émis encore récemment sur la technologie CRISPR : risques de mutations et de cancers, la propriété des brevets n'a pas encore été tranché, aucune preuve d'efficacité n'a encore été démontrée.

Mais après tout, qui a le plus tort dans toute cette histoire de valorisations : les américains ou les français ? Un sondage sur Twitter, vu des français, peut nous éclairer :

UPDATE : Aux dernières nouvelles, le 30 Mai la FDA a suspendu son IND sur CRISPR Therapeutics qui était pourtant la seule à avoir cette autorisation...

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


s2Member®