News

Que nous disent les volumes historiquement bas négociés sur les Biotechs françaises ?

Les volumes négociés sur les biotechs françaises n'ont jamais été aussi bas lors des 5 dernières années. Bien que la période estivale ait pu peser, cette situation est-elle bien normale ? Ou en sommes-nous, comment nous comparer par rapport aux biotechs belges et néerlandaises ? Peut-on espérer une reprise des volumes ?

Tel qu'on peut le voir sur ce Graphique, qui reprend les échanges moyens sur 10 séances négociés sur les biotechs françaises depuis 2014, on a atteint mi-Août un plus bas sur 4 ans. Même si le point bas depuis 2014 a été enfoncé, on note que généralement un tel niveau a par la suite marqué un point d'inflexion.

On pourrait avancer le fait qu'en Août les volumes sont traditionnellement faibles. Saisonnalité oblige, l'activité est bien plus calme en bourse. Mais comme on peut le voir sur ce Graphique, Août 2018 a été particulièrement calme pour les 36 biotechs françaises : une seule séance sur 23 a dépassé les 15 millions EUR de volumes échangés alors que 10 séances ont totalisé moins de 10 millions EUR échangés.

Il s'est négocié en moyenne 10,8 millions EUR par séance durant le mois d'Août 2018. Comme point de comparaison, il se négociait en moyenne 24,3 millions EUR en Août lors des 4 années précédentes (2014 - 2017, courbe noire sur le Graphique). Cela en dit long sur l'accalmie inédite observée en Août 2018, puisque les volumes ont été inférieurs de 55% par rapport à la moyenne des 4 années précédentes. 

Ces 3 Graphiques représentent la dynamique des volumes négociés sur les biotechs françaises depuis 2014 :

-Premier Graphique : C'est à partir du mois de Mai 2018 que les volumes ont franchi à la baisse les 20 millions EUR négociés en moyenne par séance (14,9 millions EUR). Si Juin a marqué une reprise (à 17,3 millions EUR), Juillet et Août sont repartis en baisse (à 15,4 et 10,8 millions EUR).

-Deuxième Graphique : En séquentiel mensuel, les volumes négociés ont été en baisse par rapport au mois précédent lors de 8 des 10 derniers mois. Il faut remonter à la période Mars 2014 - Décembre 2014 pour assister à un telle série de mauvaise dynamique sur l'activité et l'animation des biotechs françaises. Les volumes s'étaient ensuite repris avec 4 des 6 mois qui ont suivi en hausse par rapport au mois précédent.

-Troisième Graphique : Cette mauvaise dynamique a pour effet d'entraîner la chute de la part de Paris (36 biotechs françaises cotées) dans les volumes négociés sur les 50 biotechs Euronext (14 biotechs belges et néerlandaises), puisque les biotechs belges et néerlandaises n'ont pas connu de déclin marqué de leurs volumes (bien au contraire). La part de Paris dans le total des biotechs Euronext est ainsi passée de 63% en Janvier 2014, à 89% en Janvier 2015, à 69% en Janvier 2016, à 48% en Janvier 2017, puis à 19% en Janvier 2018. Lors des 4 derniers mois, la part de Paris a été comprise entre 16% et 19% alors même que Paris compte pour 72% du nombre de biotechs cotées sur Euronext (36 / 50).

Volumes moyens négociés par séance en Août sur les biotechs Euronext :

Nous avons représenté en orange les titres belges et néerlandais (Tigenix et Ablynx ont été délistés). Tel qu'ont peut le voir, il y a eu une extrême concentration dans les volumes échangés sur les biotechs Euronext en Août:

-2 titres sur 50 ont compté pour 71% des volumes totaux (Galapagos et Pharming)

-5 titres sur 50 ont compté pour 83% des volumes totaux (Galapagos, Pharming, DBV, Argen-X et Mithra)

-10 titres sur 50 ont compté pour 92% des volumes totaux (Galapagos, Pharming, DBV, Argen-X, Mithra, Nanobiotix, Genfit, Cellectis, Celyad et Thrombogenics)

Nous observons que 9 des 16 titres les plus liquides en Août ont été des biotechs belges et néerlandaises. Par ailleurs, 13 biotechs cotées sur Euronext ont eu des volumes moyens supérieurs à 0,5 millions EUR parmi lesquelles ont compte seulement 5 françaises. Enfin, nous notons que pas moins de 23 titres ont connu des volumes inférieurs à 0,1 millions EUR (dont seulement 1 biotech belge et néerlandaise).

Aucune annonce majeure n'a été faite en Août : les derniers événements significatifs (Onxeo, Thrombogenics, TxCell, et Integragen) datent du mois de Juillet. La rentrée devrait libérer le Newsflow des biotechs et les rendre de nouveau audibles.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®