News

EDITO de Sacha Pouget : « A quoi s’attendre sur les Biotechs après 5 semaines consécutives de baisse? »

Nous connaisssons en ce moment un épisode inédit, à la fois sur les 32 Biotechs françaises, et sur l'ensemble des 45 Biotechs cotées sur Euronext: nous venons d'assister à 5 semaines de baisses consécutives entre le 26 Septembre et le 28 Octobre. Un pénomène qui s'est produit seulement 8 fois en 12 ans (depuis Janvier 2005) sur les Biotechs françaises, et seulement 6 fois sur les Biotechs Euronext. On aurait tendance à croire que« le pire est passé », mais les statistiques nous montrent le contraire... A quoi pouvons-nous cette fois nous attendre: est-ce qu'un rebond se profile? Quelle pourrait être son amplitude?

1] Biotechs françaises

Depuis Janvier 2005, qu'avons-nous observé lors des épisode d'au moins 5 semaines consécutives de baisse sur les biotechs françaises ? 

On a pu observer 8 épisodes avec au moins 5 semaines consécutives de baisse depuis 2005. 4 épisodes se sont produits sur la période 2005-2009 et 4 épiosdes ont eu lieu sur la période 2010-2015. Sur ces 8 épisodes de baisse, 7 ont été en baisse plus de 5 semaines de suite (4 fois avec 6 semaines de baisse consécutives, et 3 fois avec 7 semaines de baisse consécutives). Statistiquement, il y a donc de fortes chances (7 / 8) pour que la baisse se poursuive au moins une 6e semaine.

-Probabilité de chances pour une reprise la semaine prochaine : 12,5% (1 / 8)

-Probabilité d'au moins une 6e semaine de baisse consécutive : 87,5% (7 / 8)

Episodes d'au moins 5 semaines de baisses consécutives sur les Biotechs françaises, entre 2005 et 2016:

stat-bio-fr-5semaines-cons-de-baisse

En terme de baisse observée sur les 5 dernières semaines de baisse, on est proche de la baisse moyenne des 8 épisodes précédents: -12,2% entre le 26/09 et le 28/10/16 qui se compare à une baisse moyenne de 12,9% lors des 8 épiodes précédents d'au moins 5 semaines de baisses consécutives - on est aussi proche de la baisse médiane de -11,9%. La baisse maximale a été de 20,7% en 6 semaines entre Septembre et Octobre 2008, tandis que la baisse minimale (-8,4%) est intervenue en 7 semaines entre Avril 2011 et Mai 2011: on est donc, en ce moment, entre ces deux extrêmes.

A horizon 1 mois, qu'avons-nous observé lors des épisode d'au moins 5 semaines consécutives de baisse sur les Biotechs Euronext? 

1 mois après au moins 5 semaines de baisses consécutives, la performance moyenne est positive: elle atteint +0,34%. Pour autant, sur cette période de 4 semaines qui a suivi une période d'au moins 5 semaines de baisses consécutives, on a pu observer davantage de baisses (5 / 8) que de hausses (3 / 8). Autrement dit, le retracement de la baisse se fait difficilement. La plus forte reprise qui a eu lieu un mois après au moins 5 semaines consécutives de baisse a été de 7,45% seulement entre Août et Septembre 2008 après un fort épisode de baisse (-20,7% en 6 semaines). La plus forte baisse un mois après au moins 5 semaines consécutives de baisse a été de -4,17% entre Avril et Mai 2012 après une baisse de 13,5% en 5 semaines.

Reprise (en hebdomadaire) sur les Biotechs françaises, après plus de 5 semaines consécutives de baisse :

reprise-biotechs-fr-5semes-baisse

En terme de reprise des cours sur les Biotechs françaises, voici ce qui a été observé après au moins 5 semaines de baisses consécutives :

-En première semaine, la reprise moyenne a été de 2,65%. Il est tout de même à noter que 3 fois sur 8, cette reprise a été de moins de +1,0%.

-En 2e semaine, les probabilités d'un rebond sont très faibles (2 / 8) ce qui revient à dire que seules 2 épisodes ont été marqués par 2 semaines consécutives de reprise haussière (et de manière très modeste : +0,14% et +0,06%) avec également deux autres épisodes proche de 0% (-0,27% et -0,04%) ce qui milite pour des probabilités importantes de voir une 2e semaine de reprise stable ou en baisse.

-En 3e et 4e semaine, seuls 4 épisodes (sur un total de 16) ont été marqués par une performance positive (performance moyenne de +0,1% en 3e semaine, et de -0,6% en moyenne en 4e semaine). Autant dire que les semaines suivant au moins 5 semaines consécutives de baisse sont marquées, en général, par une prise de profit de la part des investisseurs.

On a donc une reprise très timide et très fragile après 5 semaines de baisses consécutives. En tous cas, nous sommes très loin d'un plébiscite et d'un retour rapide et soudain de la confiance !

2] Biotechs Euronext

Depuis Janvier 2005, combien de fois s'est produit au moins 5 semaines consécutives de baisse sur les biotechs Euronext ? 

On a pu observer 6 épisodes d'au moins 5 semaines consécutives de baisse depuis 2005. 2 épisodes se sont produits sur la période 2005-2009, et 4 épiosdes ont eu lieu sur la période 2010-2015. Sur ces 6 épisodes de baisse, 4 ont été en baisse durant plus de 5 semaines de suite (2 fois avec 6 semaines de baisse consécutives, et 2 fois avec 8 semaines de baisse consécutives). Statistiquement, il y a donc de fortes chances (4 / 6) pour que la baisse se poursuive au moins une 6e semaine.

-Probabilité d'une reprise la semaine prochaine : 33% (2 / 6)

-Probabilité d'une 6e, 7e ou 8e semaine de baisse consécutive : 66% (4 / 6)

Episodes d'au moins 5 semaines de baisses consécutives sur les Biotechs Euronext, entre 2005 et 2016:

stat-bio-euronext-5semaines-cons-de-baisse

A horizon 1 mois, quelles sont les chances d'assister à une performance positive sur les Biotechs Euronext ?En terme de baisse observée sur ces 5 semaines de baisse, on est proche de la baisse moyenne observée lors des 8 épiosdes précédents : -10,6% entre le 26/09 et le 28/10/16 qui se compare à une baisse moyenne de 11,4% lors des 6 épiodes d'au moins 5 semaines de baisse consécutives. La baisse maximale ayant été de 24,2% en 8 semaines entre Septembre et Octobre 2008. La baisse minimale (-4,5%) étant intervenue en 5 semaines entre Janvier et Février 2007.

1 mois après au moins 5 semaines de baisses consécutives, la performance moyenne est négative: elle est de -0,24% en moyenne. Sur cette période de 4 semaines après au moins 5 semaines de baisses consécutives : on a eu autant de baisses (3 / 6) que de hausses (3 / 6). La plus forte reprise un mois après au moins 5 semaines consécutives de baisse a été de 2,66% entre Septembre et Octobre 2008 après un fort épisode de baisse (-24,2% en 8 semaines). La plus forte baisse un mois après au moins 5 semaines consécutives de baisse a été de -5,0% entre Mars et Avril 2012 après une baisse de 12,0% en 5 semaines.

Reprise (en hebdomadaire) sur les Biotechs Euronext, après plus de 5 semaines consécutives de baisse :

reprise-biotechs-euronext-5semes-baisse

En terme de reprise des cours sur les Biotechs Euronext, voici ce qui a été observé après au moins 5 semaines de baisses consécutives :

-En première semaine sur une reprise de 2,98% en moyenne (il s'agit du rebond moyen depuis 2005 lors des 6 événements similaires). 3 fois sur 6, cette reprise a été d'au moins +3,3%.

-En 2e semaine, l'espoir d'un rebond est plus faible (2 / 6) on assiste en effet à une baisse moyéenne de 2,6%.

-En 3e semaine, seul 1 épisode sur 6 a été marqué par une performance positive avec une performance moyenne de -2,0%.

-En 4e semaine, 3 épisodes sur 6 ont été marqués par une performance positive avec une moyenne de -0,2%.

Autant dire que les semaines qui suivent au moins 5 semaines consécutives de baisse sont marquées, comme sur les Biotechs françaises, par une certaine défiance de la part des investisseurs si on exclut la semaine de reprise.

3] Conclusion : ce type de configuration est d'une extrême fragilité, marquée par une défiancedes investisseurs

J'avoue qu'avant de regarder les statistiques, je me disais intuitivement qu'il y aura de fortes chances pour que nous assistions à un rapide et à un fort rebond. Autant dire que lorsqu'on a de bonnes raisons de croire qu'on est au fond du trou, l'histoire nous montre que ce n'est jamais forcément le cas. Les statistiques tordent souvent le cou aux idées reçues (même s'il ne s'agit que de probabilités, elles apportent un éclaircissement sur une situation). 

Mais l'histoire nous montre que :

1/ nous avons de très fortes chances (88% de chances) pour que la baisse se poursuive au moins une 6e semaine sur les Biotechs françaises, et de fortes chances (66%) de connaître au moins une 6e semaine sur les Biotechs Euronext;

2/ en ce qui concerne le rebond qui suivra, il devrait être de faible intensité, si on exclut la semaine de reprise (+0,3% sur les Biotechs françaises un mois après 5 seamines de baisse, -0,2% sur les Biotechs Euronext). On peut donc a priori exclure une reprise significative et durable à horizon 1 mois (même en 2008, qui a été la plus forte reprise sur 4 semaines, la reprise avait été de 7% seulement en 4 semaines après -21% en 7 semaines).

Ceci s'explique, encore une fois, par la défiance des investisseurs dont l'optimisme a lourdement été impacté. En terme de psychologie de marché et de mental des intervenants nous sommes dans une zone de déprime - sur les 29 dernières séances les Biotechs françaises ont connu seulement 7 séances de hausse dont une seule en hausse de plus de 1%. Aussi, en 2016, sur les 45 Biotechs cotées sur Euronext, 4 Biotechs seulement sont en hausse et 8 Biotechs perdent plus de 50%.

Or, si un rebond interviendra tôt ou tard, il s'avère que le marché a bien souvent du mal à sortir de ces zones de déprime et à changer rapidement de perception. Sur la base des statistiques, il apparaît qu'il faudra encore plusieurs semaines pour assister à un retour de la confiance et donc à un rebond digne de ce nom pour le secteur. On pourrait ainsi venir tester les plus bas de Juin 2016 (Brexit) ou du mois de Février.

Sur ce thème de la confiance, qui est le sujet central après 33% de baisse en moyenne sur les Biotechs françaises en 2016, on pourrait cependant bénéficier d'éléments rassurants tels que des publications d'essais cliniques positifs - mais devra être validé par un retour des volumes.

A très court terme, je suis donc d'un optimisme très mesuré à très court terme (d'ici mi-Novembre) et très prudent malgré l'extrême faiblesse actuelle des cours. Le rebond tant attendu pourrait avoir lieu entre la fin des Elections US et le mois de Décembre, qui est généralement une période très bien orientée du point de vue de la Saisonnalité. Et la revalorisation du secteur pourrait avoir lieu en 2017 - 2016 pourra alors être considérée comme une année de purge pour l'ensemble du secteur.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


s2Member®