News

Etude : Les paris Biotech sur la durée sont-ils payants ?

On le sait, une société de Biotechnologie peut être un pari extrêmement lucratif, mais aussi très risqué. Si, à première vue, la performance moyenne sectorielle est plus qu'honorable (+12%), elle cache également de fortes disparités avec des années de forte volatilité. Nous avons ici cherché à étudier le retour sur investissement des biotechs Euronext, sur le Moyen terme et sur le Long terme.

Evolution annuelle des 49 Biotechs cotées sur Euronext (2005-2018) :

Si on regarde les performances annuelles des biotechs Euronext (tableau ci-dessus), celles-ci ont été en hausse 8 des 14 dernières années. Avec des années de performances spectaculaires pour certaines sociétés (bien au-delà des 100%), mais aussi parfois de fortes déceptions (bien au-delà des -50%). Ce tableau montre par ailleurs que nous avons connu 5 très belles années (2006, 2009, 2012, 2014 et 2015) mais aussi 5 années en très forte baisse (2007, 2008, 2010, 2011 et 2016).

Aussi, la performance moyenne annuelle depuis 2005 des biotechs Euronext a été de +12,3% (+11,6% entre 2005 et 2012, et +13,4% entre 2013 et 2017) avec cependant des écarts importants par pays.

Performance moyenne annuelle par pays, entre 2005 et 2018 :
-Biotechs françaises : 10,4% (10,6% entre 2005 et 2012 ; et 11,4% entre 2013 et 2018)
-Biotechs belges : 16,5% (16,3% entre 2005 et 2012 ; et 12,4% entre 2013 et 2018)
-Biotechs néerlandaises : 24,2% (16,8% entre 2005 et 2012 ; et 34,3% entre 2013 et 2018)

Pourcentage des Biotechs cotées sur Euronext en hausse, pour chaque année (2005-2018) :

En regardant le pourcentage de biotechs Euronext en hausse chaque année, on s'aperçoit qu'une majorité de biotechs a été en hausse 8 des 14 dernières années. En moyenne, depuis 2005, 6 biotechs sur 10 on fini en hausse à la fin de l'année. Avec là encore des années d'embellie, mais aussi des années compliquées.

Performance médiane des Biotechs cotées sur Euronext, et ratio d'années positives / années négatives (2005-2018), par Ticker :

Le graphique ci-dessus nous montre la performance moyenne depuis 2005 des 49 biotechs cotées sur Euronext, et le ratio d'années ou elles ont terminé en positif par rapport aux années ou elles ont terminé en négatif. Il en ressort 3 groupes :

-La partie verte en pointillés nous montre les biotechs qui ont eu une performance médiane annuelle positive, et un ratio d'années en positif favorable (supérieur à 1 année sur 2). 6 sociétés sur 49 sont concernées, soit 12% de l'ensemble.

-La partie orange en pointillés nous montre les biotechs qui ont eu une performance médiane annuelle positive, et un ratio d'années en positif proche de 1 année sur 2. 7 sociétés sur 49 sont concernées, soit 14% de l'ensemble.

-La partie rouge en pointillés nous montre les biotechs qui ont eu une performance médiane annuelle négative, et un ratio d'années en positif défavorable (inférieur à 1 année sur 2). 42 sociétés sur 49 sont concernées, soit 74% de l'ensemble.

Autrement dit, sur plusieurs années, il est très compliqué de miser sur le "bon cheval" : entre 2005 et 2018, les 3/4 des biotechs Euronext ont eu un parcours davantage déceptif si on s'en tient aux critères de médiane de perf., et de ratio +/-.

CAGR sur 5 ans des Biotechs cotées sur Euronext, (2013-2017), par Ticker :

Sur le graphique ci-dessus et sur le suivant, nous avons calculé le CAGR de chaque biotech Euronext (le CAGR est le taux de croissance annuel moyen d'un titre sur une période de temps définie) - à noter que nous avons mis entre parenthèses le nombre d'années de cotation de chaque société depuis 2005.

Comme on peut le voir, sur 5 ans, le CAGR a été négatif : la moyenne annuelle est de -6% (médiane de -10%). Sur cette période qu'on peut qualifier de Moyen terme, 14 des 47 biotechs Euronext étudiées ont eu un CAGR positif depuis 2013, soit 30% de l'ensemble des biotechs cotées.

CAGR sur 13 ans des Biotechs cotées sur Euronext, (2005-2017), par Ticker :

Sur une plus longue durée, depuis 2005, le CAGR a été également négatif : la moyenne annuelle est de -8% (médiane également de -8%). Sur cette période qu'on peut qualifier de Long terme, 12 des 45 biotechs Euronext étudiées ont eu un CAGR positif depuis 2013, soit 25% de l'ensemble des biotechs cotées.

CONCLUSION

En définitive, des approches sur la durée peuvent se révéler très lucratives dans la biotech. Mais ces approches comportent également une part de risque, et elles peuvent aussi être rare. Si bien que le premier principe de précaution doit être avant tout la diversification. L'autre critère qui doit également prévaloir est la sélection, et donc l'étude préalable de la qualité fondamentale de chaque société.

Certaines sociétés ont vraiment "délivré" ces dernières années, avec une exécution quasi parfaite dans l'avancée de leurs programmes cliniques. D'autres ont vraiment déçu. Aussi, nous pensons qu'une partie de la rémunération des dirigeants qui sont à la tête de biotechs cotées en bourse soit indexée sur leur parcours boursier (CAGR).

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


s2Member®