News

Première étape franchie par GeNeuro depuis son IPO

Un mois et demi après son introduction en Bourse, la biotech helvète GeNeuro annonce le traitement des premiers patients de son étude de phase 2b sur sa molécule GNbAC1 dans la sclérose en plaques. La société escompte recruter 260 patients au total, au travers de 69 centres cliniques situés dans 13 pays européens, et vise une clôture du recrutement courant 2017 de manière à présenter les premiers résultats (effet sur le nombre de lésions cérébrales actives à 6 mois) au quatrième trimestre 2017.

Après la phase initiale de six mois, l'essai, en double aveugle contre placebo, se poursuivra pour six mois supplémentaires aux termes desquels sera évalué l'état clinique de chaque patient.

Baptisé CHANGE-MS (Clinical trial assessing the HERV-W Env Antagonist GNbAC1 for Efficacy in Multiple Sclerosis), cette étude voit son financement assuré grâce au partenariat avec Servier, qui versera jusqu'à 362,5 millions d'euros de milestones (hors royalties) en contrepartie des droits de distribution mondiaux, hors Japon et Etats-Unis.

GeNeuro, grâce aux ressources obtenues à l'IPO (33 millions d'euros), compte démarrer une étude parallèle sur l'anticorps monoclonal GNbAC1 dans la SEP pour le marché américain. L'objectif est d'obtenir le feu vert de la FDA dès 2016.

L'entreprise genevoise prépare aussi cette année le démarrage de nouvelles études sur d’autres maladies auto-immunes, telles que le diabète de type 1 (DT1) et la polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique (PDIC), une maladie neurologique orpheline, a rappelé le CEO Jesús Martin-Garcia.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®