IBB
329.94
-1.33
-0.40%
XBI
83.91
-0.68
-0.80%
BIOTK.PA
1877.67
+3.76
+0.20%
NASDAQ
6426.922
+4.229
+0.066%
S&P500
2502.22
+1.62
+0.06%
^STOXX50E
3541.42
+1.83
+0.05%
AB.PA
8.29
-0.03
-0.36%
ADOC.PA
15.13
-0.15
-0.98%
ALCLS.PA
23.35
+0.04
+0.17%
DBV.PA
74
+0.48
+0.65%
ERYP.PA
23.8
-0.07
-0.29%
GNFT.PA
26.41
+1.3
+5.18%
ALHYG.PA
0.6
+0.01
+1.69%
IPH.PA
10.46
+0.02
+0.19%
NANO.PA
18.25
-0.08
-0.44%
ALNEV.PA
0.62
-0.01
-1.59%
COX.PA
9.447
-0.083
-0.871%
ALNOV.PA
0.81
-0.01
-1.22%
TNG.PA
3.33
-0.01
-0.30%
TXCL.PA
1.41
-0.04
-2.76%
VLA.PA
2.9
-0.02
-0.68%
IBB
329.94
-1.33
-0.40%
XBI
83.91
-0.68
-0.80%
BIOTK.PA
1877.67
+3.76
+0.20%
NASDAQ
6426.922
+4.229
+0.066%
S&P500
2502.22
+1.62
+0.06%
^STOXX50E
3541.42
+1.83
+0.05%
AB.PA
8.29
-0.03
-0.36%
ADOC.PA
15.13
-0.15
-0.98%
ALCLS.PA
23.35
+0.04
+0.17%
DBV.PA
74
+0.48
+0.65%
ERYP.PA
23.8
-0.07
-0.29%
GNFT.PA
26.41
+1.3
+5.18%
ALHYG.PA
0.6
+0.01
+1.69%
IPH.PA
10.46
+0.02
+0.19%
NANO.PA
18.25
-0.08
-0.44%
ALNEV.PA
0.62
-0.01
-1.59%
COX.PA
9.447
-0.083
-0.871%
ALNOV.PA
0.81
-0.01
-1.22%
TNG.PA
3.33
-0.01
-0.30%
TXCL.PA
1.41
-0.04
-2.76%
VLA.PA
2.9
-0.02
-0.68%
News

GENFIT devient la deuxième plus grosse Biotech française

Genfit a récemment profité de rumeurs de rachats de la part de Novartis. Sa valorisation est repassée au-dessus du Milliard EUR, lui permettant de récupérer sa place de 2e plus grosse Biotech française, derrière l'indétrônable DBV.

Le parcours de Genfit en 2017 est assez singulier. Il s'agit de la biotech Euronext (45 sociétés) qui a le plus progressé depuis le début de 2017 (GNFT prend 60%), loin devant les poursuivants Pharming (+38%), Cellectis (+34%) et Thrombogenics (+27%).

Evolution de la valorisation de GENFIT (GNFT) depuis 2012, en M EUR :

La valorisation de la société atteint désormais 1,05 Milliards EUR, soit le même niveau qu'il y a 2 ans (Avril 2015). Et retrouve son statut de 2e plus grosse Biotech française (voir graphique ci-dessous).

Evolution de la valorisation des 6 plus grosses biotechs françaises depuis 2015, en M EUR :

Comme on peut le voir sur notre graphique, Genfit était la 1ere Biotech française début 2015. Mi-2015, elle passait à la 3e place derrière DBV et Cellectis. Début Octobre 2016, elle passait brièvement (1 mois durant) à la 2e place. Une place perdue depuis. En Novembre 2016, elle passait même en 4e position derrière DBV, Innate et Cellectis.

Evolution de la part de chacune des 6 plus grosses biotechs françaises depuis 2014, en % de la valorisation totale :

Comme on peut le voir sur ce Graphique, beaucoup de changements sont intervenus depuis 2014. Le classement des plus grosses Biotechs a été maintes fois bouleversé.

Début 2014, Innate était la première biotech française (avec 17% de la valorisation totale). Mi-2015, elle se trouvait au coude à coude avec Cellectis, Genfit et DBV pour se disputer la première place. Finalement, DBV s'est rapidement installée en Leader. Son IPO au Nasdaq y a fortement contribué.

Genfit a été, entre Mars 2014 et Juin 2015 la plus grosse Biotechs française. Elle représentait alors entre 13 et 25% de la valorisation totale. Mi-2015, sa valorisation tombait sous la part des 10%. Début 2016, elle ne pointait plus qu' à la 4e place des Biotechs tricolores. Fin 2016, sa part passait à 10%, en 3e position des plus grosses Biotechs françaises derrière DBV (24%) et Innate (11%). Ce 16 Mars 2017, elle représente maintenant 15% de la valorisation totale des biotechs françaises.

Début Janvier 2014, AB Science était ainsi la première des capitalisations boursière françaises : elle comptait pour 21% du total. A la suite de déconvenues, notamment dans le GIST, la société ne comptait plus que pour 5% de la valorisation totale en Septembre 2015. Elle était alors rétrogradée à la 5e place des plus grosses valorisations, une place qu'elle a conservé depuis.

Innate était, en Mars 2014, la première valorisation Biotech française représentant 17% du total. Elle fut ensuite distancée tout au long de 2014, pour pointer en Avril 2015 à la 4e place avec seulement 7%. Courant Novembre 2016, Innate retrouvait sa place de Dauphin, à la suite de la publication de résultats cliniques favorables.

Début 2014, Adocia ne représentait que 1% de la valorisation totale. Moins d' un an plus tard, en Décembre 2014, sa part atteignait les 7%. Faisant de la société lyonnaise, qui avait signé entre temps un partenariat avec Eli Lilly, la 4e plus grosse Biotech française.

Début 2014, Cellectis était elle aussi considérée comme un poid léger : sa part était de seulement 2% dans la valorisation totale. Un an plus tard, sa part flirtait avec les 15%. Entre temps, la société avançait dans son approche autologue sur les CAR-T. Avec la signature de partenariats. Après avoir conservé sa place de Dauphin une bonne partie de l'année 2015 et jusque fin 2016, la société pointe désormais à la 3e place. avec une part de 9%.

Début 2014, DBV ne comptait "que" pour 7% de la valorisation totale des Biotechs françaises. Début 2015, sa part atteignait les 17%. C'est durant lété 2015, à la suite d'une IPO réussie au Nasdaq.

Il est à noter que la place de Leader de DBV a été fortement challengée de Mai à Juin 2015 : Genfit, DBV, Innate et Cellectis se disputaient alors la première place de la plus grosse valorisation Biotechs françaises. Elles étaient au coude à coude, chacune représentant 12 à 13% de la valorisation totale.

Aujourd'hui, DBV s'est installé comme Leader incontesté des biotechs françaises. A elle seule, la société compte pour le 1/4 de la valorisation totale. Lors de son introduction en Bourse, fin Mars 2012, elle était valorisée 63 Millions EUR. A mi-Mars 2017, elle vaut désormais 1,630 Milliards EUR. Il s'agit même de la 2e plus grosse biotech cotée sur Euronext, derrière Galapagos.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


s2Member®