News

Le profil favorable de Viaskin Peanut de DBV présenté dans une revue phare

La revue constitue une vitrine sans équivalent pour s'adresser aux allergologues.

Les résultats de phase 1 b du patch Viaskin de DBV Technologies font l'objet d'un article dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology. S'il n'y a rien de nouveau dans ces données, la publication n'en constitue pas moins une vitrine opportune pour le traitement étant donné l'influence maximale de cette revue scientifique dans le domaine de l'allergie.

Les résultats de la phase 1b de Viaskin Peanut démontrant l'innocuité, la bonne tolérance mais également la forte observance du traitment, sont présentés dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology. Ces données sont évidemment connues de longue date des investisseurs, l'essai en question remontant à 2012, mais l'article permet de donner un rayonnement maximal aux résultats obtenus et contribue donc à évangéliser les futurs prescripeurs, puisque l' "impact factor" du JACI en fait la revue la plus influente au monde dans l'allergologie (11.476 points, numéro 1 sur 21 grandes revues scientifiques consacrées à ce domaine).

L'article intitulé Safety of epicutaneous immunotherapy for the treatment of peanut allergy: A phase 1 study using the Viaskin patch est signé du Dr. Stacie Jones, Professeur en Pédiatrie à la faculté des Sciences Médicales de l'Université d'Arkansas, chef du département Allergie et Immunologie et titulaire de la chaire Allergie pédiatrique au sein de l'hôpital pédiatrique d'Arkansas (Little Rock). « Cette publication souligne le profil d'innocuité et de tolérance unique de Viaskin Peanut au sein de différentes catégories de patients, et renforce notre enthousiasme d'apporter une nouvelle voie thérapeutique aux millions de personnes allergiques à l'arachide », a indiqué la spécialiste.

Pour rappel, sur une population de 100 patients âgés de 6 à 50 ans enrôlés dans cette phase 1b, aucun effet indésirable grave (SAE) n'est survenu et aucune administration d'adrénaline consécutive au traitement n'a été nécessaire. Les événements indésirables survenus pendant le traitement (EIST) étaient essentiellement légers et transitoires (de type démangeaison, rougeur ou gonflements) et ils n'étaient pas significativement plus nombreux parmi les patients ayant reçu le principe actif que parmi ceux sous placebo. En outre, seulement 4 patients ont quitté l'étude, soit un taux d'observance de 96 %, ce qui est remarquablement élevé dans le contexte d'un essai clinique.

Comme l'a rappelé le Dr. Hugh Sampson, le directeur scientifique de DBV Technologies, le patch Viaskin Peanut est aujourd'hui, quatre ans après l'essai de safety, en dernière phase de développement dans le cadre de l'étude de phase 3 intitulée PEPITES.

"Avec plus de 25 ans d'expérience dans le traitement des patients souffrant d'allergies alimentaires, je pense que Viaskin Peanut, s'il est approuvé, permettra enfin aux patients et aux professionnels de la santé de bénéficier d'un traitement sûr, efficace et facile d'utilisation", a déclaré le Dr. Sampson, par ailleurs Directeur du Centre de Recherche au Jaffe Food Allergy Institute et Doyen du département de Science biomédicale translationnelle à l'Icahn School of Medicine du Mount Sinai (New York), et qui a rejoint DBV en novembre 2015.

À lire aussi :


Découvrez nos offres d'abonnement Basic et Senior

 

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. DBV Technologies vedette du congrès AAAAI, un nouveau succès clinique à la clé - BiotechBourse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


s2Member®