News

Un médicament d’Aciex émerge du portefeuille de Nicox

Après trois replis hebdomadaires consécutifs, l'action Nicox regagne du terrain cette semaine. Le titre profitait en particulier ce vendredi de l'annonce d'un accord sur les droits d'un traitement cosmétique (pour le syndrome des paupières gonflées au réveil) qui se trouvait dans la corbeille de la mariée Aciex, société américaine rachetée par Nicox en 2014. Les droits de ce candidat reviennent à la société Ora, un CRO qui avait mené son développement à l'origine. En cas d'homologation, Nicox percevrait un versement de 10 millions de dollars (en contrepartie d'actions nouvelles) puis des redevances sur les ventes.

Nicox ne néglige aucune piste de valorisation potentielle pour les actifs de son portefeuille. Après l'octroi à Fera Pharmaceuticals de la licence du naproxcinod sur le marché américain dans une éventuelle indication arthritique en novembre dernier, la société azuréenne annonce la cession à Ora des droits de l'AC-120. À ce stade, ces accords ne génèrent aucune entrée de cash, mais le marché apprécie l'annonce d'autant plus que Nicox n'avait pas divulgué spécifiquement ce produit jusqu'ici : aussi hypothétiques les perspectives commerciales soient-elles, cet actif fait donc figure de bonus toujours bon à prendre.

AC-120 est en fait le premier des deux produits initialement non divulgués du portefeuille de médicaments en développement clinique et préclinique d'Aciex Therapeutics, qui comprenait également l'AC-170, plus avancé (ce dernier pourrait recevoir l'aval de la FDA dès la fin de 2016). AC-120 est un collyre contre le gonflement palpébral matinal, destiné à la vente sans ordonnance. Le syndrome des paupières gonflées au réveil -morning eyelids swelling- est évidemment plutôt anodin (toutefois signalons qu'un gonflement périorbital important et persistant peut être un symptome d'une maladie plus grave, mieux vaut alors consulter). Toutefois la fréquence augmente avec l'âge, le manque de sommeil et/ou la prise de certains médicaments, et ce syndrome peut devenir gênant chez certaines personnes durant les premières heures de la journée. C'est pour le PDG d'Ora, Stuart Abelson, "un problème répandu, jusqu'ici sans réponse spécifique, qui constitue une opportunité significative sur le marché des médicaments vendus sans ordonnance".

Rien d'étonnant à ce qu'Ora Therapeutics s'intéresse au produit, puisqu'il est issu de la collaboration antérieure entre Ora et Aciex, Ora étant non seulement CRO mais proposant aussi des services de R&D externalisée. Dans un programme clinique de phase 2 mené par Aciex et Ora, le traitement par l’AC-120 a déjà révélé une réduction statistiquement significative du gonflement matinal palpébral tout en se montrant bien toléré, sans effet indésirable signalé. Le groupe américain prendra en charge la suite du développement, prévoyant le lancement d'une étude de phase 2/3, avant d'octroyer une sous-licence de commercialisation à un tiers. En contrepartie d'un versement de 10 millions de dollars à l'homologation, les anciens actionnaires d'Aciex recevraient des actions nouvelles de Nicox pour un montant équivalent (sauf si l'homologation n'intervenait qu'après juillet 2021).

La décision de céder la licence à Ora "s’inscrit dans notre stratégie visant à développer des médicaments avec prescription ciblant des pathologies ophtalmiques majeures", a précisé Gavin Spencer, Executive Vice-President Corporate Development de Nicox.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®