News

Les Pharmas impliquées contre le COVID-19

Au moins six Pharmas sont déjà impliquées dans la recherche de traitements et de vaccins contre le COVID-19. Au point de soutenir leur cours de bourse cette année (+1% en moyenne contre une baisse de 26% pour le S&P 500).

  • Les sociétés Pharmas ouvertement impliquées dans le COVID-19
Nom Ticker Catégorie Produit Phase Commentaire
Gilead  GILD Traitement remdesivir Phase 3 Gilead possède une expérience dans le développement et la commercialisation de médicaments contre le VIH. Parallèlement à des essais menés aux États-Unis, Gilead mène un essai à Wuhan, testant le remdesivir comme traitement des formes légères à modérées de pneumonie chez les personnes atteintes du virus. L'essai a été autorisé par la FDA chinoise en février. Les premiers résultats sont prévus pour Mars ou Avril.
Glaxo Smith Kline (GSK) GSK Vaccin AS03 PC(*) GSK est un fabricant de vaccins de premier plan, ayant mis sur le marché des vaccins contre le HPV et la grippe saisonnière, entre autres. Le 3 février, GSK a déclaré que l'Université du Queensland, financée par le CEPI, aurait accès à la technologie de la plate-forme de vaccins, qui devrait à la fois renforcer la réponse d'un vaccin et limiter la quantité de vaccin nécessaire par dose. Le 24 février, GSK a déclaré que Clover Biopharmaceuticals, une biotech chinoise, utilisait également sa technologie en combinaison avec son candidat vaccin ("COVID-19 S-Trimer") dans des études précliniques. Le Dr Thomas Breuer, médecin-chef de GSK Vaccines, dirige les travaux sur les vaccins et la plate-forme.
Heat Biologics HTBX Vaccin - PC(*) Heat Biologics a annoncé le 3 Mars que la société développait un vaccin contre COVID-19 avec la faculté de médecine de l'Université de Miami. Elle a révélé le 17 mars que son vaccin avait été ajouté au programme de l’OMS, comprenant 41 vaccins candidats. La société a également récemment rejoint l' "Alliance for Biosecurity", ce qui pourrait l'aider à «obtenir un financement gouvernemental pour soutenir le développement, la production et la distribution rapides» de son vaccin COVID-19.
Johnson & Johnson JNJ Vaccin - PC(*) La société est toujours en train d'identifier un vaccin donc il n'y a pas de nom pour le moment (déclaration d'un porte-parole le 4 mars). Le 11 février, J&J avait déclaré qu'elle travaillait avec le BARDA pour tester son vaccin candidat, l'organisation de santé publique finançant les essais de phase 1. Sa technologies C6 est utilisée pour améliorer le processus de développement d'un vaccin et a également été utilisée pour développer le vaccin Ebola. Le 13 mars, J&J a déclaré avoir commencé des tests précliniques sur plusieurs candidats en collaboration avec Beth Israel Deaconess Medical Center à Boston, et son objectif était d'avoir un candidat vaccin d'ici la fin du mois. J&J a également déclaré en février qu'elle s'était associée au BARDA sur les antiviraux existants qui pourraient être efficaces contre COVID-19. Le 2 Mars, la société a annoncé qu'un essai de phase 1 commencera d'ici la fin de 2020 (contre 5 à 7 ans habituellement).
Regeneron / Sanofi REGN / SAN Traitement Kevzara Phase 2/3 Le 16 mars, les sociétés ont annoncé qu'elles avaient entamé un essai de phase 2/3 testant Kevzara comme traitement pour les patients hospitalisés pour des infections graves au COVID-19. Cet essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo, devrait inclure jusqu'à 400 patients et se déroulera sur 16 sites aux États-Unis. Le but est d'évaluer si le médicament réduit les fièvres des patients et leur besoin d'oxygène supplémentaire. L'essai de phase 3 évaluera si Kevzara prévient les décès et réduit le besoin de ventilation mécanique, d'oxygène supplémentaire ou d'hospitalisation. Les premiers résultats d'un petit essai de 21 personnes en Chine ont révélé que les patients COVID-19 ont signalé une réduction de la fièvre et 7% d'entre eux avaient un besoin réduit d'oxygène supplémentaire dans les jours suivant le début du traitement.
Regeneron Pharma REGN Traitement - PC(*) Le 4 février, Regeneron a annoncé qu'elle travaillait sur le développement d'anticorps monoclonaux comme traitements pour COVID-19. La plateforme VelocImmune de la société utilise des souris génétiquement modifiées avec des systèmes immunitaires humanisés dans les tests précliniques. "Nous visons à ce que des centaines de milliers de doses prophylactiques soient prêtes pour des tests humains d'ici la fin août", a déclaré un porte-parole.
Roche RHHBY Traitement actemra Phase 3 La FDA a autorisé le 22 Mars le début d'un essai clinique de phase 3 mené par Roche en collaboration avec la Biomedical Advanced Research and Development Authority pour tester l'Actemra de Roche chez les patients adultes hospitalisés atteints de pneumonie Covid-19 sévère. Roche prévoit de fournir 10 000 flacons d'Actemra au stock stratégique national américain pour une utilisation future potentielle sous la direction du ministère de la Santé et des Services sociaux.
Sanofi SAN Vaccin - PC(*) Le 18 février, Sanofi a commencé à travailler avec le BARDA pour tester un vaccin contre le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pour le COVID-19 en utilisant sa plateforme d'ADN recombinant. Sanofi a une longue histoire via Sanofi Pasteur et a acquis ce candidat grâce à son acquisition de Protein Sciences en 2017 pour 750 M$. Selon un porte parole, la Phase ne débutera pas avant 2021 (entre Mars et Août).

(*)PC= Préclinique

  • Une liste qui devrait s'allonger

Tel que avons pu le voir plus haut, 3 programmes cliniques avancés des Big Pharmas sont issus de médicaments déjà approuvés.

Dans la même veine, une équipe de chercheurs a rapporté le 22 Mars dans un document (lien) dont une soumission est en cours pour une revue dans une publication que près de 70 médicaments déjà approuvés ou expérimentaux pourraient être efficaces dans le traitement du COVID-19. Certains des médicaments sont déjà utilisés pour traiter d'autres maladies, et leur réutilisation pour traiter Covid-19 sera plus rapide que de nouveaux médicaments.

Une approche similaire a été utilisée par la biotech française Pharnext (ALPHA) en procédant à l'identification de 97 médicaments fréquemment prescrits repositionnables pour lutter contre le COVID-19 (communiqué du 23 Mars).

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®