News

Pharnext passe à son tour le cap de l’introduction

C'est fait : Pharnext a bouclé son introduction en Bourse, devenant la dixième entreprise (et la quatrième biotech) introduite sur Euronext Paris depuis le début de l'année. L'opération a permis à l'entreprise fondée par le généticien Daniel Cohen de lever 31 millions d'euros, sur la base d'un prix fixé à 10,82 euros par action, en bas de fourchette. Les premières cotations auront lieu lundi 18.

Grâce à son IPO, Pharnext entend financer l'ensemble des coûts liés à l'étude de phase 3 PLEO-CMT lancée fin 2015 portant sur le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A par PXT3003 (dont les résultats devraient être publiés au second semestre 2018) et préparer une étude clinique pédiatrique sur ce composé ; financer l'ensemble des coûts liés à la préparation et au lancement (prévu au second semestre 2017) de la prochaine étude de phase 2 à conduire dans le traitement de la maladie d'Alzheimer par PXT864 ; et plus généralement renforcer la structure financière notamment via le remboursement des obligations convertibles souscrites par certains des actionnaires.

« Nous sommes heureux d'annoncer aujourd'hui le succès de notre introduction en bourse sur le marché Alternext d'Euronext à Paris, étape importante dans le développement de Pharnext et de son approche innovante visant à développer une nouvelle génération de médicaments qui offrira un niveau élevé d'efficacité et d'innocuité au plus grand nombre de patients à un prix plus abordable » a déclaré mardi Daniel Cohen, Directeur Général et fondateur de Pharnext. « Nous tenons à remercier nos actionnaires historiques qui nous accompagnent ainsi que les nouveaux partenaires qui nous ont rejoints à l'occasion de cette opération, tels que Financière Arbevel, Galapagos, Groupe Dassault, Claude Berda et l'Institut Mérieux. Cette introduction en bourse servira principalement à financer notre étude de Phase 3 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A chez l'adulte, préparer/initier l'étude pédiatrique et à lancer la Phase 2b pour la maladie d'Alzheimer. »

Les engagements de souscription, à la fois d'actionnaires historiques et de nouveaux actionnaires institutionnels, qui portaient sur 23 millions d'euros, ont été intégralement servis.

Comme pour beaucoup des opérations effectuées en 2016, la société a dû fixer le prix en bas de la fourchette visée (celle-ci allait jusqu'à 13,20 euros par action). Par ailleurs, il ne sera pas mis en œuvre d'opération de stabilisation et, par voie de conséquence, d'option de surallocation.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®