News

Les petites valeurs Biotechs américaines atteignent un sommet. Est-ce encore durable ?

Les biotechs américaines sont recherchées par les investisseurs, à la faveur d'un sentiment tourné vers la prise de risque, de marchés boursiers bien orientés et un écosystème tourné vers l'innovation. La poursuite de cette hausse peut-elle durer ?

Le S&P Biotech (XBI) atteint un sommet

Notons que le S&P Biotech offre une image plus fidèle aux investisseurs du comportement boursier des valeurs Biotechs américaines que le Nasdaq Biotech. La raison tient du fait que le S&P Biotech est calculé en "Equal Weighted" (à pondération équivalente) tandis que le Nasdaq Biotech est calculé en "Market cap weighted" (pondération par valorisation) ce qui biaise sa lecture puisque 10 titres représentent 60% de cet indice.

Le S&P Biotech (XBI) a surperformé le S&P500 7 des 8 dernières années 

Source graphique : Bloomberg - 7/06/2018 LIEN

2016 (année électorale aux Etats-Unis) avait été une année compliquée pour les Biotechs, qui étaient la cible d'Hilary Clinton. Des questions se posaient alors sur la capacité des biotechs à fixer le prix des médicaments. Si bien que l'année s'était soldée par une baisse de 15.8% du S&P Biotech menant à une large sousperformance par rapport au S&P 5000 qui progressait de 9.5%.

Depuis 2011, outre 2016, le S&P Biotech a surperformé chaque année le S&P 500.

1) Le S&P 500 et le Nasdaq sont bien orientés

Evolution des FAAN et du Nasdaq 100 depuis 2014 (agrandir)

Les grosses locomotives du Nasdaq (Facebook, Apple, Amazon, Netflix) sont toutes sur leurs plus hauts historiques. Tout comme l'indice phare des valeurs techno le Nasdaq 100, qui a progressé de 14% au cours des 6 derniers mois (+22% sur 1 an).

Le S&P 500, dont beaucoup jugeaient déjà les valorisations excessives en 2017, atteint également des sommets. Il progresse de 6% au cours des 6 derniers mois et de 14% sur 1 an.

 

2) Les Small et mid caps US enchaînent les records

Les small et mid caps ont clairement été les grands bénéficiaires de la réforme fiscale américaine, et elles ont été à l'abri des préoccupations commerciales et protectionnistes qui ont pu être soulevées ces derniers temps ainsi que des mouvements du dollar. Les investisseurs, conscients de ces aspects positifs, ont alors estimé qu'ils se trouvaient dans une situation idéale avec ce type de type de petites capitalisations.

Cependant, après avoir progressé de 50% au cours des deux dernières années si on s'en tient à l'indice de référence RUSSELL 2000, l'intensité du rallye sur les Small & mid caps US pourrait s’atténuer alors que le 6 Juin le RUSSELL 2000 a clôturé sur son 18e record de l'année.

3) Les Biotechs sont toujours aussi recherchées

L'arrivée de Gottlieb à la tête de la FDA, qui se veut en faveur de l'innovation, a boosté l'intérêt des investisseurs pour le secteur. Les approbations de nouveaux médicaments et les rachats de biotechs avec des primes significatives (de plus de 80% en moyenne en 2018) ont soutenu cet appétit.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, la volatilité a tout de même été présente en 2018 sur le S&P Biotech (XBI) avec une amplitude significative de quelques 20%. La principale question sur le plan technique est maintenant de savoir si les 98.0 seront franchis car nous sommes en ce moment sur une triple résistance ('Triple Top') qu'il sera très difficile de franchir et qui constitue une importante barrière de franchissement.

La triple résistance ('Triple Top') constitue une barrière :

En cas d'échec de franchissement des 98.0, un retour sur les plus bas de 2018 est envisageable :

Support 1 : 89.73 - 90.08 en daily (combinaison de plusieurs lignes de tendance et de moyennes mobiles importantes)
Support 2 : 86.13 - 86.31 en weekly (cette zone est formée d'une combinaison de plusieurs lignes de tendance)
Support 3 : 84.45 en daily (à partir d'une ligne de tendance)
Support 4 : 82.90 (cette zone est formée d'une combinaison de plusieurs lignes de tendance sur plusieurs périodes)

Après un tel rallye et alors même que la spéculation a permis à plus de 100 sociétés biotechs américaines d'avoir une valorisation de plus de 1 Milliard $ chacune (lien), une consolidation s'impose. Ce qui ne veut pas dire pour autant que la surperformance des biotechs américaines à moyen terme puisse être remise en question.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®