News

TxCell reçoit de nouveaux fonds pour accélérer le développement d’Ovasave

Son partenaire Trizell a décidé d’anticiper un versement d’étape.

Trizell Holding SA n’est pas encore complètement partenaire de TxCell, puisque le groupe helvético-suédois n’a conclu à ce stade qu’une option sur les droits d’Ovasave, une thérapie cellulaire autologue en cours de développement dans la maladie de Crohn réfractaire. Pourtant, les deux entreprises ont dès à présent amendé leur accord de collaboration en vue d’accélérer le programme Ovasave, entraînant le versement à TxCell de 1,1 million d’euros – un milestone qui n’était initialement prévu qu’une fois levée l’option de Trizell.

Selon l’accord, TxCell va engager un programme pour accélérer la préparation d’Ovasave en vue de la phase III et de la commercialisation. Ce programme portera notamment sur le développement et l’industrialisation du procédé de production : l’objectif est de mettre au point un procédé économiquement compétitif utilisable dès la production des lots cliniques de phase III, et ensuite pour les futurs lots commerciaux du médicament.

Pour financer ce programme, Trizell avancera jusqu’à 1,1 million d’euros et, à sa discrétion, 4,3 millions d’euros supplémentaires. Au total, les paiements d’étapes en faveur de TxCell pourraient atteindre jusqu’à 73 millions d’euros, plus des redevances sur les ventes futures d’Ovasave.

TxCell a choisi le Cell Therapy Catapult, le centre d’excellence britannique dédié aux thérapies cellulaires et à la médecine générative pour mener sous sa supervision le développement et l’industrialisation des procédés de production de sa plateforme de produits ASTrIA. (Suscités et soutenus par le gouvernement, les Catapul Centres peuvent être comparés aux pôles de compétitivité français, mais à une échelle plus ciblée).

Les premiers résultats de la phase IIb CATS29 actuellement en cours sur Ovasave sont attendus entre la fin 2016 et début 2017. L’étude devrait inclure 160 patients atteints d’une forme sévère et réfractaire de la maladie de Crohn, recrutés dans six pays européens.

En Bourse, TxCell reste toujours peu traitée, du fait notamment de l'éloignement des échéances attendues. Ce qui n'empêche pas que les développements opérationnels de l'entreprise suivent leur cours de façon tout à fait satisfaisante, comme nous l'indiquions il y a quelques mois.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®