News

Valneva envisage de développer un vaccin contre le virus Zika

Le spécialiste européen indépendant des vaccins Valneva (issu de la fusion entre le français Vivalis et l'autrichien Intercell) – Valneva SE a annoncé mardi évaluer le développement d’un vaccin contre le virus Zika, alors que l’infection se propage sur les deux continents américains. Zika est apparenté au virus de l'encéphalite japonaise, contre lequel Valneva a déjà développé un vaccin.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décrété lundi que le virus Zika constituait une urgence de santé publique mondiale, estimant que près de 4 millions de personnes pourraient être touchées dans les prochains mois alors que le virus se propage en Amérique latine, dans les Caraïbes et en Amérique du Nord. L'institution s'inquiète surtout d'un lien apparent entre l'infection par le virus Zika et la survenue des malformations du cerveau chez les nouveaux-nés, ainsi qu’avec le syndrome de Guillain-Barré, qui peut conduire à la paralysie. Il n'existe actuellement ni traitement curatif ni vaccin contre Zika.

Il se trouve que le virus Zika est apparenté au virus de l’encéphalite japonaise : tous deux sont de la famille des Flaviviridae et sont transmis par piqûres de moustiques. Valneva a déjà développé un vaccin contre l'encéphalite japonaise, maladie qui peut être mortelle, commercialisé sous les marques Ixiario ou Jespect suivant les pays.

« Au regard de la propagation alarmante du virus Zika et des besoins médicaux immédiats, nous avons décidé d’utiliser l’expertise que nous avons acquise lors du développement de notre vaccin contre l’encéphalite japonaise pour évaluer la faisabilité technique du développement d’un vaccin contre le virus Zika et de la sélection d’un candidat vaccin au cours des deux prochaines années », ont expliqué Thomas Lingelbach, Président du directoire et Franck Grimaud, directeur général de Valneva.

À lire aussi :

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®