[stock-ticker]
News

Abivax a bouclé le recrutement de l’essai pivot sur ABX203 dans l’hépatite B

Abivax a fait part de la fin du recrutement des patients participant à son étude pivot (phase 2b/3) pour ABX203, son programme de vaccin le plus avancé, issu de la collaboration des chercheurs de la société avec les institutions cubaines. Au total, 266 personnes ont accepté de prendre part à l’étude, au-delà de l’objectif évoqué de 230 personnes. « Il s'agit là d'une étape importante pour Abivax, qui devrait nous permettre d'annoncer les premiers résultats de l'étude au quatrième trimestre 2016 », a déclaré Hartmut Ehrlich, directeur général de la société introduire en Bourse en juin dernier.

Ce vaccin a été développé au sein du Centre Cubain de Génie Génétique et de Biotechnologies (CIGB). Abivax en détient les droits de développement et d'exploitation pour plus de 80 territoires en Asie, Europe et Afrique. Il vise à provoquer une réponse immunitaire semblable à celle observée chez les patients présentant une guérison spontanée de l'hépatite B aiguë en stimulant la production d'anticorps sériques neutralisant les souches du virus.

L’essai qui démarre vise à évaluer l'efficacité d'ABX203 pour contrôler l'évolution de l'hépatite B après l'arrêt des analogues nucléosidiques (NUC, traitement « à vie »), grâce à une capacité à diminuer la charge virale sur une période plus longue qu’avec l’interféron alpha. L’étude se déroule dans sept pays de la région Asie-Pacifique (Le virus de l’hépatite B est présent partout dans le monde, mais sa prévalence est plus importante en Asie et en Afrique). Un groupe de patients est traité par ABX203 pendant 24 semaines, en complément de la norme actuelle de soins (NUC et interféron-alfa) puis la thérapie est interrompue. Les patients sont ensuite évalués par rapport au bras témoin, ayant reçu uniquement un traitement par NUC.

En phase 2, un essai sur 160 patients a démontré une baisse de la charge virale plus durable, pendant au moins six mois, chez les patients traités avec 10 injections du vaccin en 24 semaines que chez ceux recevant 48 injections de PegINF en 48 semaines.

À lire aussi : Nouveau recrutement de haut niveau chez Abivax (abonnés)

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®