News

Maîtriser les Augmentations de capital des Biotechs. Partie 1: La Dilution

Les Biotechs française ont régulièrement recours à des augmentations de capital. Dans notre étude portant sur 95 Augmentations de capital de Biotechs, nous essayons d'en déterminer les conditions "classiques". Dans ce premier volet nous abordons la Dilution.

  • Les Biotechs françaises ont régulièrement recours à des augmentations de capital

Comme chacun le sait, les Biotechs sont de jeunes entreprises innovantes qui ne réalisent pas encore de Bénéfices. Pour financer leurs programmes de développement, qui s'inscrivent dans des cycles longs et coûteux, elles ont donc besoin de trouver des ressources financières adaptées qui peuvent prendre la forme d'augmentations de capital.

Depuis 2015, les Biotechs françaises ont levé 2,765 Milliards d'euros au total en 95 Augmentations de capital.

Nous nous sommes penchés sur les conditions de ces 95 Augmentations de capital. A la fois en terme de Dilution et de Décote. Dans cette première partie, nous abordons la Dilution.

  • Qu'est-ce que la dilution ? 

Une augmentation de capital consiste à créer de nouvelles actions, au profit d'investisseurs, à un cours de référence donné pour y participer. Ceci dans l'objectif de lever des fonds pour mener à bien les opérations de l'entreprise. Par exemple, 1 Millions de nouvelles actions créées permettront de lever 10 Millions d'euros.

La dilution est donc en fin de compte liée au capital levé en fonction du capital déjà existant, avec la création de nouvelles actions. Par exemple, si 1 Millions d'actions sont déjà en circulation et que 100K actions sont nouvellement créées pour faire simple la dilution sera de 10% (1M/100K), qui peut cependant être au moins en partie compensée par une décote.

  • Pourquoi la dilution est-elle à surveiller ?

La création de nouvelles actions entraîne mécaniquement une baisse de la valeur de l'action. Le détenteur est dilué s'il ne participe pas à l'opération car davantage de titres sont émis.

Une dilution importante (supérieure à 20% par exemple) impliquera de se poser la question de participer à l'opération ou d'acheter des titres sur le marché pour ajuster si nécessaire (en fonction de la décote, et si l'opération est réservée ou non). C'est pour cela qu'une augmentation de capital n'est pas anodine pour un actionnaire déjà présent au capital.

Pour un actionnaire qui n'est pas présent au capital, ce type d'opération peut faire apparaître une opportunité en cas de discount et de dilution importante.

Les conditions des augmentations de capital sont loin d'être équivalentes en terme de dilutions pour toutes les sociétés (voir plus bas). Les investisseurs sont toujours attentifs aux discours des sociétés (quand elles justifient leur levée) lorsqu'elles procèdent à leurs augmentations de capital.

Le timing et le momentum (effectuer une augmentation de capital au bon moment, après une forte appréciation du cours par exemple) sont des facteurs pris en compte. De même, les conditions de marché et l'appétit pour le risque sont des éléments importants dans l'évaluation des levées de fonds. Enfin, la participation d'investisseurs de renom peut aussi influencer les caractéristiques de l'augmentation de capital.

  • Quelle est la dilution classique lors d'une augmentation de capital d'une Biotech ?

Nous avons analysé 95 Augmentations de capital de Biotechs françaises, réalisées entre de 2015 à 2021.

Voici la répartition des dilutions occasionnées par ces 95 Augmentations de capital :

Comme on peut le voir, les dilutions du capital de 10 à 20% sont les plus classiques, comptant pour 1 opération sur 2 sur l'ensemble des 95 opérations analysées.

Les "faibles dilutions" de 0 à 10% sont rares : elles comptent pour 1 opération sur 4.

Les "fortes dilutions" de plus de 20% sont également rares: elles comptent pour 1 opération sur 5.

  • Voici la répartition par tranche de dilution, par An depuis 2015 :

Sur ce Graphique, on s'aperçoit que la dilution est de généralement 10 à 20% (la seule exception depuis 2015 étant 2016).

  • Voici la dilution moyenne pour chaque année depuis 2015 des 95 Augmentations de capital de Biotechs françaises :

Sur ce graphique, on constate selon les années une décote moyenne qui varie de 12% (en 2016) à 18% (en 2017). Généralement, la décote moyenne est autour de 15%, comme ce fut le cas en 2020.

D'ailleurs, entre 2015 et 2021, la dilution moyenne des 95 Augmentations de capital de Biotechs françaises a été de 16,1%.

  • Quelles ont été les plus faibles dilutions de Biotechs, depuis 2015 ?

Certaines Biotechs ont procédé à des dilutions "maîtrisées", depuis 2015 :
AB Science le 21/12/2020 (levée de 10,5 M€) avec une dilution de 1,6%
AB Science le 02/03/2020 (levée de 12,3 M€) avec une dilution de 2,0%
Néovacs le 28/02/2018 (levée de 4,8 M€) avec une dilution de 3,0%
Abionyx le 26/07/2018 (levée de 1,15 M€) avec une dilution de 3,0%
AB Science le 27/03/2017 (levée de 19 M€) avec une dilution de 3,0%
Valneva le 15/12/2016 (levée de 7,5 M€) avec une dilution de 3,9%
Sensorion le 15/12/2020 (levée de 5 M€) avec une dilution de 4,5%
AB Science le 14/12/2015 (levée de 22,59 M€) avec une dilution de 4,9%
AB Science le 20/08/2019 (levée de 10 M€) avec une dilution de 6,0%
Innate le 14/07/2017 (levée de 40 M€) avec une dilution de 6,2%
Novacyt le 13/04/2015 (levée de 2,2 M€) avec une dilution de 6,5%
Predilife le 22/12/2020 (levée de 2 M€) avec une dilution de 7,0%
Onxeo le 20/06/2017 (levée de 12 M€) avec une dilution de 7,0%

  • Quelles ont été les plus fortes dilutions de Biotechs, depuis 2015 ?

Sensorion le 20/04/2015 (levée de 8,2 M€) avec une dilution de 55,4%
Sensorion le 26/09/2019 (levée de 18,1 M€) avec une dilution de 46,0%
Sensorion le 17/05/2018 (levée de 8,5 M€) avec une dilution de 42,0%
TxCell le 22/02/2017 (levée de 11 M€) avec une dilution de 41,7%
Erytech le 06/10/2017 (levée de 90 M€) avec une dilution de 38,0%
Biophytis le 14/02/2020 (levée de 3,3 M€) avec une dilution de 31,6%
Transgene le 14/06/2019 (levée de 49,7 M€) avec une dilution de 29,0%
Geneuro le 31/01/2020 (levée de 17,5 M€) avec une dilution de 28,8%
Neovacs le 01/06/2016 (levée de 8 M€) avec une dilution de 28,5%
Hybrigenics le 30/06/2017 (levée de 6,8 M€) avec une dilution de 28,3%
Inventiva le 12/04/2018 (levée de 35,5 M€) avec une dilution de 28,0%
Erytech le 12/04/2017 (levée de 70,5 M€) avec une dilution de 25,5%
Genkyotex le 17/01/2020 (levée de 6,13 M€) avec une dilution de 25,0%
DBV le 09/10/2019 (levée de 130,7 M€) avec une dilution de 25,0%

Vous en savez mieux désormais sur ce qui peut vous attendre en terme de dilution lors d'une augmentation de capital d'une Biotech. Nous reviendrons prochainement sur les Décotes moyennes des Biotechs françaises.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®