[stock-ticker]
News

Bilan flatteur mais contrasté pour les Biotech US en 2014

L'année 2014 aura été indiscutablement l'année des Biotechs en Europe : elles ont ainsi trusté les 3 plus fortes hausses Biotechs tous marchés confondus (US et Europe), et disposent de 5 biotechs parmi les 12 plus fortes hausses 2014 (source). Aux US, le bilan 2014 est flatteur mais plus contrasté..

En 2014, un peu plus de la moitié des Biotechs cotées à New York (114 sur 220) a terminé en baisse. Et même si les sociétés Small et Mid Caps ont progressé en moyenne de 43% sur 2014 soit près de 4 fois la performance du S&P 500, pas moins de 39 sociétés sur 220 ont perdu plus de 50% (soit plus de 1 Biotech US sur 6) et 77 ont perdu plus de 25% (soit plus de 1 Biotech US sur 3).

A l’inverse, il faut tout de même admettre que 25 sociétés Biotechs US ont pris plus de 100% (soit près de 1 Biotech US sur 10) et 48 Biotechs US ont progressé de plus de 50% (soit plus de 1 Biotech US sur 5). 73 Biotechs (soit 1 Biotech US sur 3) ont pris plus de 25%. On a aussi noté une large surperformance des indices Biotechs US en 2014 par rapport au S&P 500.

Vous trouverez ci-dessous l’évolution comparée en 2014 de l’indice IBB (Nasdaq Biotech qui est davantage indexé sur les Large caps, composé de 120 sociétés, le Top 10 représentant 60% de l'indice), du XBI (S&P Biotech qui est plus orienté Mid & Small caps, composé de 80 sociétés, le Top 10 représentant 20% de l'indice) et aussi du S&P 500.

Evolution comparée des indices XBI, IBB et S&P 500 en 2014 (Source : TheStreet):

Biotechs US 2014

En 2014, on note une large surperformance des indices Biotechs : l’indice Biotech Large caps (IBB) a progressé de 33.7%, contre 43.1% pour l’indice Biotech Small & Mid caps (XBI) et 11.4% pour l’indice S&P 500. A noter qu’on a pu observer une large sous-performance des indices Biotechs aux mois de Mars, Avril et Juillet lorsque certains stress sont apparus.

20 plus fortes baisses et 20 plus fortes hausses des Biotechs US en 2014 :

Perf Biotech US 2014

 

« On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs », dit le proverbe. En terme de rendement en bourse, c’est aussi le cas. On ne peut pas espérer des gains conséquents sans prise de risque. Nous en avons fait l’expérience en 2014 dans mon portefeuille, ou 2 titres ont perdu plus de 50%. Dans le même temps, 6 titres de notre portefeuille ont pris plus de 100% par rapport à notre prix d’achat.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®