News

Cardio3 BioSciences vise à son tour le Nasdaq

La société brabançonne va rejoindre les français DBV et Cellectis à Wall Street

CARDIO3 BIOSCIENCES tenue stérileAprès DBV Technologies et Cellectis, la société belge (présentement cotée à Bruxelles et à Paris) Cardio3 BioSciences a donné le coup d’envoi de son introduction sur le marché américain.
Spécialisée dans les thérapies cellulaires spécialisées, avec des programmes cliniques ciblant les maladies cardiaques et les cancers, l’entreprise dirigée par le docteur Christian Homsy a annoncé mardi soir son intention de réaliser une introduction en bourse aux États-Unis.

Dans ce cadre, Cardio3 BioSciences a soumis à la Securities and Exchange Commission un projet de prospectus, qui sera rendu public une fois dans sa version définitive à l’issue des échanges avec le gendarme américain. La date et le montant de l’opération n'ont donc pas encore été divulgués (pas plus que la place de cotation visée, même si le Nasdaq apparaît comme le débouché naturel).

Comme le requiert la règle 135 de la loi américaine dite du Securities Act de 1933, visant à réprimer le « gun jumping » (le fait pour un émetteur de commencer à placer ses titres sans avoir fourni toute la documentation nécessaire), la société précise que son communiqué de presse ne constitue « ni une offre de vente, ni la sollicitation d’une offre d’achat de titres, et ne saurait en aucun cas être considéré comme une offre, une sollicitation ou une vente dans tout pays dans lequel une telle opération serait interdite avant son enregistrement ou l’accomplissement de toute autre démarche préalable en vertu de la réglementation boursière applicable ». Le formalisme ici n’est pas d’apparence car les sociétés qui tentent de s’en abstraire peuvent être sévèrement sanctionnées.

Le projet fait notamment suite à la levée de fonds privée de 32 millions d'euros réalisée en février dernier par Cardio3 auprès d’investisseurs européens mais également américains. La demande importante rencontrée à cette occasion (malgré un prix sans décote par rapport au cours de Bourse, présentant au contraire une légère prime sur les cours des 30 séances précédant l’opération) est apparue encourageante pour la société.

Outer-Atlantique, les comparables cotés de Cardio3 BioSciences seraient des entreprises comme Juno Therapeutics, Kite Pharma, Bellicum Pharmaceuticals ou Cellectis pour les thérapies CAR-T dans l’oncologie et Mesoblast (compagnie cotée à Sydney en Australie, mais à l’assise fortement américaine) pour les thérapies régénératives.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®