[stock-ticker]
News

Avec un nouveau partenariat sur Zeneo Méthotrexate, Crossject met le cap sur la Chine

Après Biodim en France et Sayre en Inde, c'est le troisième accord conclu par Crossject sur ce ce produit.

Crossject a conclu un nouveau partenariat, le troisième, afin d'étendre la couverture géographique de son produit le plus avancé, Zeneo Méthotrexate. Après Biodim pour la France et Sayre Therapeutics pour le sous-continent indien, un accord a été signé avec Xi'an Xintong Pharmaceutical en vue d'une future commercialisation en Chine.

Fondé en 2000, Xi'an Xintong Pharmaceutical Research développe des médicaments innovants, des génériques et des traitements issus de la médecine traditionnelle chinoise. La société accompli l'ensemble des étapes allant des recherches préclinique jusqu'à commercialisation, en passant par le développement clinique et règlementaire et la production (site BPF). Xi’an Xintong Pharmaceutical a notamment acquis la firme sino-américaine Chiva Pharmaceuticals et développe actuellement pour le marché chinois plusieurs actifs licenciés auprès du californien Ligand.

Le Zeneo Méthotrexate est une formulation adaptée à l'injecteur sans aiguille inventé par Crossject destiné en particulier aux personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde supportant mal la version orale du méthotrexate (à cause des effets indésirables gastro-intestinaux).

« Lorsque nous avons été approchés par Xi'an Xintong Pharmaceutical Research, nous avons rapidement compris qu’il s’agissait d’un partenaire idéal pour développer ZENEO Méthotrexate en Chine. Ainsi, notre accord avec ce partenaire bien établi sur son marché domestique nous permet d’estimer à environ 360 millions d’euros le chiffre d’affaires généré par les royalties pour notre produit sur dix ans selon les termes du contrat, auxquels s’ajouteront les revenus du contrat de fourniture de ZENEO Méthotrexate. En positionnant ZENEO Méthotrexate sur un marché en forte croissance et qui représente potentiellement des volumes très importants pour nos médicaments, nous sommes en position de créer de la valeur pour Crossject et ses actionnaires », a affirmé Patrick Alexandre, patron de l'entreprise bourguignonne.

Non exclusif, le contrat avec Xi'an Xintong Pharmaceutical Research porte sur la Chine continentale et prévoit un paiement d’étape de 3 millions d'euros lors de l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché (AMM), le versement de royalties à hauteur de 25 % des ventes et des engagements à atteindre d'ici trois ans un chiffre d’affaires minimum de 58 millions d’euros.

Ce sont les données du dossier d’AMM en Europe qui serviront de base pour demander l’autorisation de commercialisation en Chine. Aucune étude particulière n'est demandée hormis la réalisation de tests de stabilité  supplémentaires (vérification de la conservation du produit intact dans son contenant pendant 24 mois). Le dépôt de dossier d’AMM en Chine est donc envisagé début 2017.

L'annonce de ce nouveau partenariat permettait mercredi au titre ALCJ d'atteindre jusqu'à 9 euros en début de séance, son plus haut niveau depuis près de dix mois.

À lire aussi :


Découvrez nos offres d'abonnement Basic et Senior

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®