[stock-ticker]
News

EDITO de Sacha Pouget : Les Biotechs allemandes tirent leur épingle du jeu en 2016

Depuis le début de l'année, les biotechs allemandes surperforment l'ensemble des biotechs européenes. Après une année 2015 en hausse d'environ 10%, nous observons que pas moins de 3 Biotechs allemandes figurent parmi les 10 plus fortes hausses en 2016 sur les 120 Biotechs européennes.

En terme de performance, les biotechs allemandes ont bien résisté puisqu'elles surperforment le DAX sur les 12 derniers mois. La surperformance par rapport au DAX est de 2% sur 1 mois, 22% sur 3 mois, environ 10% sur 1 an et de 6% en 2016.

Performance des Biotechs allemandes, par période :

Biotechs Allemandes 29-02-16

La bonne résistance des Biotechs allemandes sur 2016 fait suite à une année 2015 très satisfaisante, notamment sur Medigene (+133,6% en 2015), Co.don (+22,9%) ou encore Paion (+20,4%).

Les raisons de cette performance

La bonne performance des biotechs allemandes sur 2015 s'explique principalement par la bonne tenue du DAX (+14% en 2015). Ensuite il y a eu un rattrapage en 2015, après une année 2014 compliquée pour les biotechs allemandes puisqu' elles étaient les seules à perdre du terrain en Europe (-2% contre +49% en moyenne pour les Biotechs européennes). Le secteur était tiré par Merck KGAA, la Big Pharma allemande, qui avait progressé de 15% (son cours progressait même d'environ 50% sur les 4 premiers mois de l'année).

Enfin, le sentiment des investisseurs a surtout beaucoup changé. La contreperformance des biotechs allemandes et le manque d'IPO s'expliquait par le "traumatisme" qui avait suivi l'éclatement de la bulle sur les Technos. Douchés par le krach des valeurs techno, les allemands avaient dès lors une mauvaise perception du secteur et éatient totalement délaissé le secteur Biotech. Or, on constate depuis fin 2014/début 2015 un regain d'intérêt pour le secteur biotech allemand.

Un secteur Biotech allemand concentré, mais aux multiples opportunités

Dans son ensemble, le secteur Biotech allemand représente une valorisation cumulée d'environ 3 Milliard EUR. A titre de comparaison, c'est deux fois moins que l'ensemble des biotechs françaises. A y regarder de plus près, Morphosys (970 Millions EUR de valorisation), Evotec (417 Millions EUR) et Biotest (549 Millions EUR) comptent pour 75% de la valorisation totale des Biotechs allemandes. A titre de comparaison, les 6 plus grosses biotechs françaises comptent pour 55% de la valorisation totale des biotechs hexagonales.

Il n'en demeure pas moins que la locomotive Morphosys représente à elle seule le tiers de la valorisation totale des biotechs allemandes. Morphosys est le fer de lance du secteur Biotech allemand. Pour preuve, son pipeline très diversifié et avancé avec des partenaires Big Pharmas de renom (tels que Novartis, J&J, Bayer, Roche, GlaxoSmithKline, Boehringer Ingelheim ou encore Pfizer) ce qui lui confère une légitimité et de solides revenus (environ 100 M EUR en 2015) et une position de trésorerie robuste (d'environ 300 M EUR). Or, ce titre a perdu 50% lors des 12 derniers mois et peut-être que le marché a un peu trop sanctionné le titre sachant que le potentiel de ventes de son Pipeline serait de 8 à 14 Milliards $ selon la société et que le Newsflow semble tout à fait favorable pour 2016 avec pas moins de 15 résultats cliniques attendus.

Medigene, un autre acteur suivi outre-Rhin en raison de sa technologie en immuno-oncologie,  mais avec une moindre valorisation progresse de 74% sur 1 An mais a perdu 13% depuis le début de l'année. La société dispose d'environ 45 Millions EUR de Cash ce qui semble suffisant pour assurer les développement des ces produits pour au moins 3 ans.

Les jokers Biotest et Wilex ont de leur côté perdu respectivement 52% et 40% sur les 12 derniers mois. Wilex, spécialisée principalement dans les anticorps, dispose de 2 programmes en Phase 2 et de 2 programmes en Phase 3 et un partenaire Big Pharma (Roche). Biotest dispose pour sa part de 2 programmes en Phase 3 et de 3 programmes en Phase 2.

Le marché a peut être sanctionné un peu trop certains dossiers, et l'ensemble du secteur Biotech allemand paraît faiblement valorisé malgré des pipelines avancés et des partenaires reconnus. De quoi permettre à ces sociétés de continuer de surperformer le marché en 2016, et de récompenser les investisseurs qui sauront agir dans un timing approprié.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®