[stock-ticker]
News

Erytech boucle le recrutement de l’essai d’ERY-ASP dans la leucémie aiguë myéloïde, un vaste marché potentiel

Erytech, qui s'était introduite en Bourse en mai 2013, continue à dérouler sans encombre les étapes d'un programme clinique bien fourni. La société lyonnaise a fait part lundi de la fin du recrutement des patients dans l'étude de phase 2b sur son produit le plus avancé, l'eryaspase (dénommé également ERY-ASP ou GRASPA) en traitement de la leucémie aiguë myéloïde, une indication offrant sur le papier un potentiel commercial encore plus vaste que la leucémie aigüe lymphoblastique actuellement en phase d'examen par l'agence européenne du médicament.

Le 123e et dernier patient a rejoint cette étude clinique multicentrique, randomisée et ouverte, menée dans plus de 20 hôpitaux en Europe. Cet essai de phase 2 vise à évaluer l’efficacité d’eryaspase associé à la cytarabine à faible dose, le traitement de référence actuel, par rapport à la cytarabine seule, chez des patients de plus de 65 ans récemment diagnostiqués mais ne pouvant recevoir une chimiothérapie intensive en raison de leur état de santé. L'eryaspase sera évaluée principalement en termes de survie globale à un an.

« Nous nous réjouissons d’avoir atteint cette étape clinique importante en finalisant le recrutement des patients de notre étude dans la leucémie aiguë myéloïde, dont les premiers résultats sont attendus au second semestre 2017, » a expliqué le PDG Gil Beyen. « La leucémie aiguë myéloïde est un cancer très agressif. Nous développons eryaspase pour contribuer au traitement des patients atteints de LAM, dont bon nombre pourraient répondre à la L-asparaginase alors qu’à ce jour ils tolèrent mal les effets secondaires associés aux formulations actuelles. Par conséquent, nous pensons que l’amélioration du profil de tolérance, obtenue par l’encapsulation de la L-asparaginase dans des globules rouges, pourrait offrir une nouvelle approche pour traiter les patients atteints de leucémie aiguë myéloïde. »

L'indication dans laquelle le traitement d'Erytech est la plus avancée à ce jour est la leucémie aiguë lymphoblastique, un cancer de la moelle osseuse caractérisé par la prolifération de globules blancs malformés (appelés blastes). En phase 3, l'emploi d'eryaspase s'est révélé un succès avec notamment une totale absence de réactions allergiques (46% avec le traitement de référence) et un taux de rémission complète de 65%, contre 39%. La décision du CHMP devrait intervenir début 2017 ou fin 2016. Il faut souligner que cette forme de leucémie représente plus de 17.000 nouveaux cas par an aux Etats-Unis et en Europe.

La leucémie aiguë myéloïde est quant à elle une leucémie qui touche essentiellement les sujets âgés ; l'asparaginase native a montré son efficacité, mais en pratique elle est la plupart du temps inutilisable en raison de sa toxicité (très bien tolérée chez les enfants, ce qui permet heureusement plus de 90 % de rémissions chez les patients jeunes, l'enzyme asparaginase est en revanche mal tolérée par l'organisme adulte et a fortioti chez les patients âgés). Il s'agit d'un marché nettement plus important que la LAL soit au moins 40.000 nouveaux cas par an aux Etats-Unis et en Europe, et où les traitements à base d'asparaginase existants n'ont quasiment aucune place du fait de l'âge avancé des patients. D'où l'optimisme d'Erytech compte tenu des profil de sécurité très favorable de sa technologie constistant en l'encapsulation de l'asparaginase dans des globules rouges (ou érythrocytes).

Le partenariat déjà conclu par Erytech avec Recordati (Orphan Europe) assure le financement de ces études, en contrepartie des futurs droits commerciaux pour l'Europe.

Erytech, qui présentera le 6 septembre ses résultats financiers à fin juin, devrait continuer à faire l'objet d'un newsflow significatif dans les mois à venir avec la fin du recrutement d'un autre essai de phase 2, les résultats dans le cancer du pancréas (avec un nombre de patients élargi par rapport à l'objectif initial), le lancement de nouvelles études pour élargir les indications en LAL (en première intention et chez les patients "doublement allergiques") et dans une autre maladie, le lymphome NK.


Découvrez nos offres d'abonnement Basic et Senior

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®