News

GeNeuro réussit à entrer au compartiment B d’Euronext Paris

La société suisse GeNeuro a fait part des résultats de son offre de titres à l'occasion de son IPO à la Bourse de Paris, qui font apparaître une demande relativement faible de la part des investisseurs individuels. Alors que 10 % de l'offre leur était réservée dans le cadre de l'OPO, leur demande n'a port que sur 4 % des titres offerts. Les ordres passés par les particuliers seront donc servis en totalité. 96 % de l'opération est ainsi couverte par les institutionnels, dont 28 % pour l'Institut Mérieux, actionnaire historique, et les laboratoires Servier, premier partenaire industriel de l'entreprise. Le prix de l'offre a été fixé à 13 euros par action, vers le bas de la fourchette visée. Parmi les nouveaux actionnaires, 78% du montant levé l'a été par des fonds étrangers, principalement originaires des Etats-Unis et du Royaume-Uni.

L'opération permet à GeNeuro de lever 33 millions d'euros (avant éventuel exercice de l'option de surallocation), conférant à la société une capitalisation boursière d’environ 190 millions d'euros, finalement assez proche de la valorisation retenue lors de l'entrée de Servier au capital en 2015.

Grâce à son introduction en bourse, GeNeuro entend :

  • Ouvrir des centres cliniques aux Etats-Unis dans le cadre de l'essai de phase 2b pour le GNbAC1 dans l'indication de la sclérose en plaques et le renforcement de liens avec les milieux académiques aux Etats-Unis ;
  • Réaliser des essais précliniques et de phase 2 du GNbAC1 dans d'autres indications où l'on détecte le MSRV-Env dans les tissus affectés, comme le diabète de type 1 et la polyneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique (PIDC) ;
  • Renforcer sa structure afin de préparer une phase 3 aux Etats-Unis.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®