News

La chute continue des effectifs de Sanofi s’explique par un faible rendement de la R&D

Le fleuron français de la Santé s'apprête à supprimer 400 postes en R&D en France. Des tailles récurrentes dans les effectifs depuis 5 ans, qui s'expliquent par une faible productivité de son Pipeline...

  • Sanofi: plus forte baisse des effectifs du TOP 50 des Pharmas en 5 ans

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, la baisse des effectifs de Sanofi entre 2015 et 2019 a été de 15 222 (13,2% de l'ensemble des salariés) soit la plus forte baisse en nombre d'effectifs du Top 50 de l'industrie Pharmaceutique.

Le graphique ci-dessous reprend l'évolution annuelle des effectifs des 9 plus gros employeurs dans l'industrie pharmaceutique (environ 900 000 emplois au total pour ces 9 acteurs), depuis 2015.

Au cours des 5 dernières année, les effectifs de ce Top 9 ont baissé de 30534 (passant de 897 953 en 2015 à 867 419 en 2019). Cette chute est attribuable à deux sociétés : Novartis (-14 786 sur la période) et Sanofi (-15 222).

Sanofi est par ailleurs le seul acteur du Top 10 de l'industrie Pharma dont les effectifs ont baissé continuellement, chaque année depuis 2015.

  • Les dépenses R&D de Sanofi ont stagné depuis 2007

En 2007, Sanofi était le 4e investisseur en R&D de l'industrie Pharma. En 2020 sa place est tombée au 10e rang. Avec des dépenses en hausse de 4,5%sur la période il s'agit de la plus faible évolution des 15 plus gros investisseurs en R&D.

Alors que Sanofi a fait le choix de quasiment stabiliser ses dépenses R&D, d'autres acteurs ont fait le choix de renforcer significativement leurs investissements dans l'innovation pour maintenir leur compétitivité.

Roche, le numéro 1 (13,76 Milliards $ de dépenses R&D) était au niveau de Sanofi en 2007 et dépense désormais plus du double de la société française (+96% de dépenses R&D en plus pour Roche vs. 2007, soit 20x plus que Sanofi).

BMS, qui dépensait deux fois moins en 2007 que Sanofi, dépense désormais 50% de plus en R&D.

Gilead, qui dépensait à peine 600 Millions $ en 2007, dépense désormais 11,15 Milliards $, soit environ 5 Milliards $ de plus que Sanofi.

  • Des revenus en baisse de plus de 10% depuis 2012 (en dollars)

Le graphique ci-dessous compare l'évolution des Revenus (en devises dollars) du Top 10 de l'industrie Pharma entre 2012 et 2019, en Milliards de dollars.

Lorsqu'on compare l'évolution des Revenus sur une base comparable (en dollars) entre 2012 et 2019, le Chiffre d'affaires de Sanofi a baissé de 11% contre une progression moyenne des 9 autres principaux acteurs du Top 10 de +7% sur la période.

  • Une forte baisse du rendement de la R&D

Le graphique ci-dessous compare depuis 2012 ce qu'a rapporté en Revenu chaque dollar investi par Sanofi en R&D.

En 2012, chaque dollar investi en R&D rapportait 7,32$ de Revenu. En 2019, chaque dollar investi en R&D rapportait 6,05$ de Revenu. Soit une baisse de 17,3% du rendement de la R&D sur la période.

Au final, depuis le rachat de Genzyme en 2011, le centre de gravité est de plus en plus tourné vers l'ouest et les Etats-Unis. Malgré ce virage pris dans les maladies rares aux Etats-Unis, et les multiples acquisitions totalisant 45,7 Milliards $ rien qu'en sociétés cotées depuis 2008, cela n'a pas suffi pour rendre davantage compétitif le groupe pharmaceutique français.

Acquisitions de sociétés cotées par Sanofi, depuis 2008 :

CIBLEPRIMEMONTANT (M$)DATE (Année)
Acambis64%5502008
Zentiva26%26002008
Genzyme37%201002011
Bioverativ64%116002018
Ablynx123%48002018
Synthorx172%23502019
Principia Biopharma10%33602020
Kiadis Pharma NV272%3582020
source : Sacha Pouget

Le groupe français, qui a été très actif en acquisitions ces dernières années (sauf en France), devra trouver un remède pour inverser la tendance et éviter de subir cette perte de compétitivité. En augmentant, par exemple, les dépenses R&D vers des technologies médicales disruptives. Charge au management de trouver les solutions.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®