[stock-ticker]
News

RETROSPECTIVE – Les dix articles les plus lus en 2015 sur BiotechBourse

Le palmarès des articles les plus vus sur BiotechBourse.fr cette année (hors articles réservés aux abonnés) compose un éventail de thèmes particulièrement variés. Introductions en Bourse, éditoriaux de Sacha Pouget, saisonnalité, tendances techniques, vie des sociétés… Nos lecteurs ont fait montre d’un intérêt à la fois pointu et diversifié pour le secteur des biotechnologies.

1- Une campagne de financement participatif pour GenePred

Des compétences et de la détermination, cela ne se trouve pas que chez les sociétés cotées. L'univers biotech regorge de sociétés qui, pour n'être pas encore parvenues au stade de la cotation, recèlent néanmoins un réel potentiel. GenePred, dont nous avons parlé à l'occasion de sa campagne de financement participatif, a d'ailleurs su séduire les investisseurs puisque l'opération a atteint son seuil de réussite en novembre. Très efficacement relayé par Anaxago, l'article a suscité un vif intérêt. En 2016, nous continuerons à développer les contenus liés aux crowdfunding. BiotechBourse compte bien continuer à mettre en avant les parcours d'entrepreneurs et d'entreprises ainsi que leurs perspectives de développement.

2- Le spécialiste des maladies du vieillissement Biophytis pourrait bientôt s’introduire en Bourse

En avant-première, BiotechBourse a présenté le positionnement de Biophytis, qui a mené son IPO durant l'été dans un timing fort opportun puisque qu'une vaste correction du secteur est intervenue quelques semaines après ! Biophytis s'attaque aux maladies du vieillissement, qui se caractérisent par la dégradation progressive d’un ou plusieurs organes. Des maladies, comme la sarcopénie ou la forme sèche de la dégénérescence maculaire, jusqu'ici peu étudiées mais qui connaissent évidemment une forte expansion et dont le coût pour la société ne cesse de gonfler. L'introduction de Biophytis, qui n'avait pas été sur-souscrite, avait ensuite connu un regain d'intérêt avec un cours multiplié par plus de 3 en seulement 3 semaines.

3- Pourquoi AstraZeneca mise sur le potentiel d’Innate dans l’immunité innée

Rien d'étonnant à ce que l'annonce d'un partenariat entre Innate et le britannique AstraZeneca figure dans ce top 10 : il s'agit du deal le plus important jamais signé par une société française de biotechnologie, pouvant aller jusqu’à 1,275 milliard de dollars, dont un versement de 250 millions de dollars à la signature !

4- Le spécialiste du diabète Poxel ouvre les portes du marché japonais pour l’imeglimine

Fondé à partir des actifs de Merck Serono dans le diabète, Poxel a fait son entrée sur Euronext Paris en février. La société vise à étayer le plus possible le dossier clinique de son iméglimine, un antidiabétique first-in-class, pour en faire, selon les termes du PDG "le prochain Januvia", et nouer des accords de distribution en Europe et aux USA (Poxel conservant le marché japonais) - c'est justement cette anticipation de partenariat qui a permis au cours de s'apprécier de 70% en quelques séances fin 2015. Une phase 2b vient d'ailleurs de débuter en collaboration avec le département Diabète et Maladies métaboliques de l’Université de Tokyo, pour des résultats attendus au premier trimestre 2017.

5- Le Momentum se retourne sur les Biotechs françaises

L'indicateur technique dit de Momentum (à dix séances en l'occurrence) nous a beaucoup servi cette année pour identifier les différentes phases de marché. Après le pic atteint courant juillet, nous avons pu tirer la sonnette d'alarme dans cet article, affirmant notre biais baissier à court terme sur les biotechs - d'autant plus que la saisonnalité de la fin du mois de juillet et du début du mois d'août est habituellement défavorable. La suite des évènements ne s'est pas fait attendre, avec une baisse de 20% sur l'Euronext Biotech entre fin juillet et fin Septembre...

6- L’explosion des Biotechs allemandes en 2015

Nous considérons que des choix d'investissement tout à fait pertinents s'offrent aux investisseurs à l'échelle de l'Europe tout entière. Cet article sur le réveil des biotechs allemandes a fait écho, même si quelques jours de la fin de l'année la performance du sous-secteur biotech au sein du Dax se révèle inférieure (environ 29 % sur l'année) à celle de l'indice Next Biotech (+38 %), composé d'actions biotechs belges, françaises et néerlandaises.

7- Renforcé par l’acquisition de Topotarget, Onxeo présente deux médicaments à l’ASCO

Judith Greciet, CEO d'Onxeo (ex-BioAlliance Pharma) nous a accordé un entretien très complet tandis que la société présentait au congrès de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), le plus grand congrès mondial du domaine, des données sur deux médicaments, Validive (clonidine Lauriad) et Beleodaq (belinostat). La dirigeante n'a éludé aucune question, qu'il s'agisse des finances de l'entreprise, des problématiques ayant dû être résolues pour mener à bien la fusion avec Topotarget, ou encore du déroulement des partenariats noués sur les produits de support déjà homologués.

8- Valorisation des biotechs US : on défie les lois de la gravité économique !

Fin juillet, les différents multiples de valorisation du secteur biotech américain atteignaient des sommets, s'inquiétait Sacha Pouget - et ce alors même que la prise en compte de critères classiques pour ce secteur constitue un biais méthodologique grossier. A la suite de cette article, daté du 30 Juillet, le Nasdaq Biotech avait alors perdu 25% en 2 mois. "À l'heure actuelle, une grande partie du potentiel est intégrée alors que les risques ne sont pas pris en compte. Il y aura toujours des opportunités sur les Biotechs. Mais il va falloir être de plus en plus sélectif. D'autant que l'investisseur moyen, qui n'est souvent pas suffisamment renseigné et éduqué, court un risque pour lequel il n'est pas préparé", avertissions-nous...

9- Aquinox (AQXP): Une biotech qui progresse de 2000 % en deux séances

Même dans ce secteur si volatil, une hausse d'une telle ampleur, avec une valorisation mutipliée par 22 en deux séances, reste exceptionnelle (il n'y a que dans les Biotechs que l'on puisse observer cela). Cet article évoquant l'envolée spectaculaire de la biotech canadienne Aquinox n'a pas manqué de retenir l'attention de nos lecteurs.

10- Passé le choc, quel potentiel pour les biotechs ?

Le lundi 24 août a entraîné une chute d'ampleur historique pour les marchés en général et les biotechs en particulier (jusqu’à 11,89 % de pertes en séance pour l'indice directeur NBI). Dans l’absolu un retour à des valorisations moins débordantes était tout à fait salutaire, vu nos observations répétées au cours des semaines précédant ce lundi noir. "Comme à chaque phase de doute des marchés, la période actuelle va se traduire par une plus stricte discrimination entre les valeurs de qualité et les autres", indiquions nous. Suite à cette exagération, le NBI s'était repris de 23% en 3 semaines. Au sein des biotechs, il est donc plus prudent de privilégier : les sociétés les mieux établies (disposant de partenariats), celles présentant des catalyseurs bien identifiés (voir stratégie PRE-CATALYSTE) et celles disposant d’un matelas de liquidités de plusieurs trimestres. Un conseil qui reste pleinement d'actualité.

Pour terminer, soulignons que la page la plus vue de tout le site reste notre Tableau de Bord. Actualisé en temps réel, ce tableau de bord fait largement appel à la « data vizualisation » : en bon français, il vise à présenter sous une forme visuellement explicite les principales données qui caractérisent le comportement des biotechs au cours d’une séance. En un coup d’œil, cet outil exclusif fournit un résumé de la séance en montrant notamment quels sont les titres qui décalent dans des volumes significatifs, lesquels font l’objet du plus grand nombre de transactions, etc. Une page qu’il convient résolument de placer parmi ses favoris !

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®