[stock-ticker]
News

Record de rachats de Biotechs en 2016

Sur les 11 premiers mois de 2016, les données compilées par BiotechBourse nous montrent que pas moins de 26 sociétés cotées en bourse se sont faites rachetées. Il s'agit d'ores et déjà d'un record sur les six dernières années, puisque nous n'avons pas eu autant de rachats de biotechs cotées en bourse depuis 2010 (31 rachats). 

Le nombre de rachats en 2016 est déjà supérieur à la moyenne de 2010-2015, période durant laquelle nous avons connu en moyenne 22 rachats de Biotechs cotées par an.

De fortes primes annoncées en 2016

Concernant la prime moyenne observée en 2016 sur les 26 rachats annoncés, nous en sommes à 91% (prime calculée entre le cours de la veille de l'annonce et le cours de rachat). Comme point de comparaison, la prime moyenne observée sur la période 2010-2015 (112 rachats de biotechs cotées en Bourse au total) était de 52% "seulement" ce qui témoignait déjà d'une très forte dynamique.

La prime moyenne de 2016 établit un plus haut depuis 2008 (la prime moyenne était de 100%), mais il y avait eu moins de rachats en 2008 (24). Nous observons par ailleurs que 7 rachats ont été annoncés avec des primes supérieures à 100% en 2016 (Vitae, Cynapsus, Medivation, Telesta, Sequenom, Transition Therapeutics et Tobira) et que 11 rachats ont été effectués avec une prime de plus de 90%.

La prime médiane en 2016 est de 66% (entre la veille de l'annonce et le cours de rachat). Il s'agit là aussi d'un plus haut depuis 2008 (la prime médiane était de 72%). La prime médiane sur la période 2010-2015 était de 42%.

Cet écart entre la médiane (66%) et la moyenne (91%) s'explique principalement par le rachat de Tobira par Allergan (prime de 498% en cash). Si on exclut Tobira, la prime moyenne en 2016 tombe à 75%, ce qui reste très supérieur aux années précédentes.

Les niveaux de primes offerts renvoient l'idée que les niveaux de valorisation sont jugés très attractifs par les Big Pharmas, qui n'hésitent pas à intégrer la juste valeur des projets sur des titres qui ont souvent été malmenés en bourse au cours de l'année. C'est un aspect rassurant qui nous montre que de nombreuses biotechs ne sont pas à leur prix, et que nous sommes allés trop loin dans la sanction de certains titres biotechs (les industriels connaissent mieux que quiconque le potentiel commercial d'une molécule).

Quel sera le prochain rachat de Biotech ?

Sur les deux derniers mois, de nombreuses rumeurs ont circulé sur de futures cibles.

Parmi ces rumeurs de rachats, on peut citer :

Incyte (INCY)
Vertex (VRTX)
Intercept (ICPT)
Alnylam (ALNY)
Alexion (ALXN)
Medicines CO. (MDCO)
BioMarin (BMRN)
Kite (KITE)

Dernièrement, Tesaro (TSRO) et Clovis (CLVS) sont aussi apparues comme des proies potentielles après les déclarations de la part de la direction de Gilead sur un intérêt dans le domaine des PARP (en oncologie) ce qui a valu à ces titres de connaître une phase de spéculation. On se rappelle que Gilead avait annoncé en Septembre chercher une cible (la société avait même contracté un emprunt de 5 milliards $ pour parvenir à cet objectif).

Encore plus récemment, Johnson & Johnson aurait approché la biotech suisse Actelion en vue d'un rachat.

Malgré les plus hauts sur plusieurs années en terme de rachats effectifs et de primes, nous notons qu'aucun rachat de Biotech n’a été annoncé depuis le mois de Septembre. Une situation inédite, qui est arrivée seulement 4 fois sur les 24 derniers mois. Il reste encore un mois aux acheteurs pour se manifester et clôturer l'année 2016 qui s'annonce déjà comme un très bon cru en terme de M&A.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®