News

Valneva est en discussions avancées pour fournir jusqu’à 60 M doses de son vaccin COVID-19 à l’Europe

Dans un communiqué publié à la mi-journée, la société française annonce être "en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu'à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19".

  • VLA2001, encore en cours d'essai clinique, est pré-sélectionné par la Commission Européenne

La société a annoncé dans un communiqué à la mi-journée que VLA2001, son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, pourrait être fourni aux états européens.

VLA2001 est "actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe" précise la société.

Valneva rappelle que son produit "met à profit la plateforme de production que Valneva utilise pour son vaccin IXIARO, déjà autorisé pour une immunisation contre l’encéphalite japonaise par les autorités de santé américaine (FDA) et européenne (EMA)".

Il s'agit d'une technologie vaccinale traditionnelle, utilisée depuis 60 à 70 ans, avec des méthodes établies et un haut niveau de sécurité. La plupart des vaccins antigrippaux et de nombreux vaccins infantiles utilisent par ailleurs cette technologie.

  • Des résultats attendus en Avril 2021, et une potentielle commercialisation au S2 2021

En terme de stade de développement, VLA2001 est entré en étude clinique de Phase 1/2 fin 2020 et la société prévoit de publier les premières données d’innocuité et d’immunogénicité en avril 2021.

En cas de succès, Valneva pourrait recevoir une autorisation initiale de mise sur le marché au second semestre 2021.

En soit, la société réussit le tour de force d'être en avance sur son illustre concurrent français Sanofi, qui a annoncé un retard et une fourniture prévue pour la fin de l'année.

  • Le vaccin COVID-19 de Valneva est le 8e produit sélectionné par la commission européenne

Dans un communiqué séparé, la commission européenne a de son côté précisé que "le contrat envisagé avec Valneva donnerait la possibilité à tous les États membres de l'UE d'acheter ensemble 30 millions de doses, et ils pourraient en outre acheter jusqu'à 30 millions de doses supplémentaires".

Les autres contrats déjà signés ont pour le moment été réalisé avec AstraZeneca, Sanofi-GSK, Janssen, BioNtech-Pfizer, CureVac, et Moderna et Novavax. La stratégie menée par l'Europe depuis le début étant de diversifier les prises de commandes en amont des résultats afin d'optimiser la vaccination en cas de succès clinique dès que les vaccins auront prouvé leur innocuité et leur efficacité, comme c'est déjà le cas pour BioNTech / Pfizer et Moderna, récemment autorisés dans l'UE.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré: "La pandémie continue de COVID-19 en Europe et dans le monde rend plus important que jamais que tous les États membres aient accès au portefeuille de vaccins le plus large possible pour aider à protéger les personnes en L'Europe et au-delà. L'étape d'aujourd'hui vers un accord avec Valneva complète le portefeuille de vaccins de l'UE et démontre l'engagement de la Commission à trouver une solution durable à la pandémie".

La Commission précise qu'elle a pris la décision de soutenir ce vaccin "sur la base d'une évaluation scientifique solide, de la technologie utilisée, de l'expérience de l'entreprise dans le développement de vaccins et de sa capacité de production à approvisionner tous les États membres de l'UE".

A 13h30, le cours de Valneva était toujours suspendu.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®