[stock-ticker]
News

Vers une extension de la plate-forme allogénique de Bone Therapeutics

Entre ses deux produits de thérapie cellulaire ostéoblastique, Bone Therapeutics incline logiquement pour celui qui offre le plus d'avantages dans la perspectives d'une future commercialisation : le traitement ALLOB, de type allogénique (issu d’une lignée de cellules de donneurs sains, ce qui simplifie beaucoup la mise en place d'une production de masse), plutôt que PREOB, thérapie de type autologue (où chaque lot est fabriqué individuellement à partir de cellules du patient lui-même).

Aussi, la firme wallonne prévoit de poursuivre son projet dans le traitement de l'ostéoporose sévère, jusqu'ici mené avec PREOB, désormais avec ALLOB. Cela qui implique le lancement début 2017 d'un nouvel essai de phase 2 dans cette indication qui correspond à un marché potentiel important (l'ostéoporose toucherait au moins 30 millions de patients rien qu'en Europe et aux USA, dont un tiers sévèrement).

En mars, Bone Therapeutics avait dévoilé des résultats encourageants sur une première cohorte de 7 patients atteints d'ostéoporose sévère traités avec PREOB. Une seule administration avait produit des effets bénéfiques prolongés sur la douleur et sur les marqueurs de remodelage osseux. L'analyse des biomarqueurs a par ailleurs confirmé les tendances observées au cours des 12 mois de suivi, à savoir, en début de période, une diminution des marqueurs de résorption osseuse et une diminution limitée des marqueurs de formation osseuse. Au cours des phases ultérieures, alors que les marqueurs de résorption osseuse augmentaient de nouveau, un accroissement progressif des marqueurs de formation osseuse (CTX, B-ALP, P1NP, ostéocalcine, IGFBP-1 et périostine) était observé alors que les inhibiteurs de la formation osseuse (le SOST et IGFBP-7) étaient en nette diminution jusqu’à 12 mois. En résumé, ces données préliminaires semblent indiquer que la résorption osseuse est réduite au cours des premiers mois qui suivent l’administration de la thérapie, tandis que la formation osseuse est stimulée au cours des phases ultérieures.

« Le produit allogénique ALLOB présente plusieurs avantages en termes de dosage, de logistique et de flexibilité de production, soit autant d’atouts qui permettent d’envisager sa commercialisation pour une population plus large de patients. Les résultats préliminaires de l’étude sur l’ostéoporose, avec le produit autologue PREOB, ainsi que les résultats d’innocuité et d’efficacité prometteurs obtenus avec ALLOB dans d’autres études, nous ont convaincus de la pertinence de notre stratégie visant à substituer ALLOB à PREOB dans le traitement de l’ostéoporose sévère. ALLOB pourrait en effet constituer une solution thérapeutique plus avantageuse pour les patients, et offrir un potentiel de création de valeur supérieur dans le cadre d’un accord de partenariat pour ce produit », a fait valoir Enrico Bastianelli, CEO de Bone Therapeutics.

PREOB est jusqu'ici le produit le plus avancé de Bone Therapeutics avec deux phases pivots (pour les fractures non consolidées et pour l’ostéonécrose) en cours et une désignation de médicament orphelin des deux côtés de l'Atlantique. C'est logique car au départ il était plus simple de mettre au point un traitement autologue, évitant par définition tout problème de compatibilité. Il était donc beaucoup plus rapide et moins coûteux de faire la preuve du concept de thérapie cellulaire ostéoblastique avec ce procédé, quoi qu'il soit moins adapté à une commercialisation de masse. Mais à mesure que la société améliore le processus de fabrication d'un équivalent allogénique et compte tenu des progrès récents d'ALLOB, qui vient de faire l'objet de résultats cliniques favorables dans la réparation de fractures, il apparaît logique de chercher à privilégier cette voie désormais surtout pour adresser un vaste marché tel que l'ostéoporose.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®