News

Quelles conséquences de la chute de DBV sur les Biotechs françaises ?

Alors même que les Biotechs françaises avaient initié un rebond depuis fin Septembre, la stupéfaction liée aux résultats de Phase 3 de Viaskin sur DBV (étude PEPITES) compromettra-t-elle cette reprise pour l'ensemble du secteur ?

1] Comportement des Biotechs françaises le 27/03/2015, après -40% sur Genfit

Quel a été le comportement boursier le 27/03/2015 des biotechs françaises après la déception sur GENFIT (suite à Golden) ?

DBV étant une société très en vue, cet événement peut donc être qualifié "d'historique", au même titre que l'événement du 27/03 sur Genfit. Les résultats cliniques de ces deux sociétés étaient très attendus par les investisseurs, dont les attentes étaient fortes alors même que le risque leur paraissait faible (on peut parler de 'Black Swan' dans les deux cas). Dès lors, il paraît intéressant d'effectuer une comparaison pour mieux en appréhender les conséquences.

Le 27/03/2015, Genfit a perdu 44% de sa valorisation, soit 540 Millions EUR partis en fumée sur une seule séance à la suite de résultats décevants de Phase 2b sur GOLDEN (NASH).
Cette perte de 540 M EUR (sa valo. est passée de 1218 M EUR à 678 M EUR) est un record sur une séance, que DBV devrait battre le 23/10/17 : -40 à -50% attendus, soit 800 à 1000 M EUR de baisse de valorisation attendue. C'est donc du jamais vu, sur Paris.

Le 27/03/2015, que s'est il donc passé sur le secteur après Genfit ? Les 24 biotechs françaises avaient perdu en moyenne 5,2% (médiane : -3,6%). Si on exclut Genfit, la baisse moyenne atteignait -3,5% (médiane : -3,4%). Preuve de cet impact sectoriel, seul 1 titre était en hausse (TNG +0,5%).

Les autres biotechs cotées sur Euronext (en Belgique et aux Pays-Bas) avaient elles aussi souffert : le 27/03/2015, elles ont perdu 1,4% en moyenne (-1,1% en médiane). Sur les 10 biotechs belges et néerlandaises, 1 seule était en hausse (MDXH +0,2%). Il y a donc eu une certaine "répercussion" lors de cette séance.

Concernant la chute de DBV, il se peut également qu'on assiste à un effet de "contagion européenne" le 23/10 - comme ce que nous avons pu observer lors de la déception sur une Phase 3 de la part de Bavarian Nordic le 15/09 dernier lorsque le titre avait perdu 48% de sa valorisation de 1,6 Milliards EUR (les biotechs françaises avaient ensuite connu 3 séances de baisse consécutives, perdant 3,5% en moyenne).

2] Comportement des Biotechs françaises après le 27/03/15

Quelle a été l'évolution des biotechs françaises lors des séances qui ont suivi la déception sur GENFIT ?

Sur ce graphique qui reprend l'évolution des biotechs françaises en 2015 (base 100 au 01/01) on observe la chute de l’indice des Biotech françaises le 27/03 (voir 1 sur le Graphique). Notons que le point bas a été atteint le jour même. C'est à dire que le rebond est intervenu dès le lendemain (2). En 1 mois, les biotechs françaises reprenaient ainsi 8% et en 1 mois et demi on retrouvait le niveau initial (3).
La valorisation de Genfit était même revenue à 1108 M EUR le 20/04/15 (soit à 10% seulement du niveau de la veille de la déception sur Golden càd le 26/03/15). Ce qui démontre l'exagération à laquelle on peut assister sur les sociétés Biotechs sur une seule séance, et l'ajustement qui peut intervenir ensuite.

3] Quelles conséquences sur les Biotechs françaises ?

Cette fois-ci, aurons-nous la force de rappel, qu'on a observé après Genfit et Bavarian ?

Alors même que les Biotechs françaises avaient initié un rebond depuis fin Septembre, la stupéfaction sur DBV compromettra-t-elle cette reprise? Cet événement intervient alors même que le moral des investisseurs a été mis à l’épreuve tout au long de 2017, suite à de multiples déceptions:

Adocia : -31% le 27/01 - Fin de partenariat Eli Lilly (insuline; -50% en 3 séances)
Innate Pharma : -16% le 06/02 - Échec en Phase 2 sur Effikir (AML)
Cerenis : -78% le 02/03 - Échec en phase 2 sur CER-001 (HDL SCA)
OSE Immuno. : -24% le 10/05 - Essai de phase 3 Atalante 1 suspendu (CNBPC)
AB Science : -28% le 16/05 - Suspension des études en onco. en France (-12% le 15/09 refus AMM EMA Mastocytose)
Quantum Genomics : -14% le 19/06 - Résultats mitigés de Phase 2a (et -19% le lendemain)
Nicox : -26% le 08/08 - Refus d'appro. FDA pour le Vyzulta dans le Glaucome (AK le 15/08 -14,1%)
Geneuro : -65% le 28/08 - Échec de Phase 2b (SEP-RR)
Cellectis : -21% le 05/09 - Suspension d'essai clinique sur UCART123 (LAM / LPDC)
Onxeo : -50% le 12/09 - Échec de Phase 3 Livatag (Cancer du foie)

En conclusion, la clé est donc psychologique: les investisseurs auront-ils les ressources et l'envie pour revenir et croire aux perspectives du secteur, ou bien la lassitude va-t-elle laisser place à la défiance ?

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


s2Member®