[stock-ticker]
News

Dans les coulisses du rachat d’une Biotech: les enchères peuvent vite grimper !

Le rachat d'une société Biotech peut laisser place à d'âpres négociations. C'est ce que nous montre le cas Medivation (MDVN). En effet, avant d'arriver à un accord définitif de 14 milliards $ avec Pfizer, le marché connaissait l'intérêt des Pharmas pour Medivation. Un document remis par la société auprès de la SEC nous emmène dans les coulisses de cette enchère et comment les sollicitations se sont manifestées. En 3 mois, les enchères ont fait monter l'offre de plus de 50% (le titre avait déjà progressé de 85% dans les 2 mois précéents le lancement de l'offre initiale de Sanofi).

Dans son formulaire SC 14D9 mis en ligne sur son site hier, qui détaille l'évolution des négociations pour parvenir à un rachat, Medivation a révélé qu'en plus de Pfizer, quatre autres prétendants avaient présenté des offres de rachat dont deux autres offres à plus de 80 $ par action à la fin du processus de vente - Pour information, Medivation a confirmé le 22 Août dernier l'acceptation du rachat par Pfizer à 81,50$ par titre.

1- Sanofi lance une offre hostile fin Avril à 52,5$ par action

Début février 2016, Medivation cote à 28,1$ par action sur le Nasdaq. Deux mois et demi plus tard, Sanofi lance une proposition de rachat.

28/04/2016 : Fin Avril, Sanofi lance une offre hostile sur Medivation à 52,5$ par titre valorisant la société 9,3 Milliards $

05/05/2016 : Début Mai, Medivation rejette l'offre de Sanofi de 52,5$ par titre

25/05/2016 : Fin Mai, Sanofi menace de remplacer l'ensemble du comité exécutif de Medivation (un choix agressif, qui l'aura certainement mené vers la défaite)

05/07/2016 : Début Juillet, Medivation accepte de discuter avec Sanofi sur la base d'une offre de 58$ par titre valorisant la société un peu plus de 10 Milliards $

2- Pfizer et trois autres acquéreurs manifestent leur intérêt début Août. Les offres vont de 62 à 71$ par action

08/08/2016 : chacune des 5 parties intéressées ont fait des propositions écrites pour l'acquisition de Medivation. L'offre de Pfizer était alors de 65.0 $ par action. La Société 1 (les noms des autres Pharmas ne sont pas mentionnées dans le document SC 14D9 remis à la SEC) a fait une proposition de 71.0 $ par action. La Société 2 a a fait une proposition de 62.0-64.0$ par action. La Société 3 a présenté une offre valorisant Medivation 60.0$ par action (plus 10,0 $ par action conditionnés aux revenus futurs). La Société 4 a fait une proposition de 63.0$ par action (plus 5.0$ par action conditionnés à certaines étapes réglementaires pour les actifs du pipeline).

3- Le 19 Août au soir, un acquéreur jette l'éponge. Les enchères passent à un second round. Les montants grimpent entre 72.5 et 77$ par action

Toujours selon le document de la SEC, on apprend que la Société 4 (qui faisait une offre de 63,0$ par action + 5$ supplémentaires) quitte la table des négociations. Mais Pfizer, Société 1, Société 2, et Société 3 font de nouvelles propositions:

19/08/2016 : La Société 3 relève son offre, passant de 60.0$ à 72.50$ par action, la Société 1 passe de 71.0 à 73.0$ par action, la Société 2 passe de 62-64.0$ à 75.5 $ par action, et Pfizer passe de 65.0 à 77.0$ par action. La Société 1 et la Société 3 ont également présenté une version révisée de la proposition de fusion. Puis, la Société 3 a abandonné le processus lors de la soirée du 19/08/2016.

4- Le 20 Août au matin, trois propositions finales sont présentées à Medivation à plus de 80$ par action

19/08/2016 (matin) : Il ne reste plus que Pfizer, la Société 1 et la Société 2 qui ont chacune présenté une proposition finale approuvée par leurs conseils d'administration. A 11h51, l'offre soumise par Pfizer a été révisée en passant de 77.0 à 81,50$ par action. La Société 1 a présenté une offre finale révisée en passant de 73.0 à 80,25$ par action. La Société 2 a fait une nouvelle proposition en passant de 75.5 à 80.0$ par action.

Evolution du Cours de MEDIVATION (MDVN) en 2016 :

Medivation chart

En définitive, l'offre la plus alléchante l'a donc emporté Tout d'abord, on se rend compte que la proposition de Sanofi a été sabotée par une mauvaise stratégie de négociation. Aussi, et surtout, le PDG de Medivation David Hung détenait de nombreuses actions de la société (il touchera 354 Millions $ plus un bonus de 35 Millions $). Il oeuvrait donc dans l'intérêt des actionnaires. Il allait bénéficier quoi qu'il arrive des relèvements de prix proposés par les acquéreurs. Ce fut une part importante du succès de ces négociations, qui dépend aussi fortement des managers. En fin de compte, si les managers détiennent une part dans le capital de la société, nul doute qu'ils se déméneront pour parvenir à négocier des accords favorisant au mieux les intérêts des investisseurs.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®