News

[ETUDE] La place des biotechs Européennes dans le Monde en 2019

Cette analyse, réalisée à partir des données de Factset permettant une classification sectorielle, a pour objectif de mettre en évidence la part de chaque région et de chaque pays dans l'univers des sociétés biotechs cotées, au niveau global.

  • Répartition des 820 sociétés cotées en bourse dans le Monde, par région

Un Total de 820 sociétés Biotechs sont cotées dans le Monde, représentant une valorisation cumulée de 1 060 Milliards $. En excluant les 10 mastodontes américains (Amgen, Gilead, Celgene, Biogen, Vertex...) d'ou sont tirés les chiffres ci-dessous, la valorisation globale tombe à 578 Milliards $.

Sur ces 578 Milliards $ de valorisation et ces 820 sociétés biotechs cotées :

- les Etats-Unis comptent pour 55% des sociétés cotées dans le monde et 52% de la Valorisation globale ;

- l’ Asie compte pour 25% des sociétés cotées dans le monde et 35% de la Valorisation globale ;

- l’ Europe compte pour 20% des sociétés cotées dans le monde et 13% de la Valorisation globale.

  • Répartition des 820 sociétés cotées en bourse dans le Monde, par pays

Les Etats-Unis représentent à eux-seuls la moitié (50%) du nombre de Biotechs mondiales, et un peu plus de la moitié de la valorisation (52%).

La France compte pour 4,2% du nombre de sociétés cotées (8e place mondiale), mais seulement 0,9% de la valorisation mondiale (13e place mondiale).

La surprise de ce classement vient d'une région qui talonne l'ogre américain : l' Asie (voir ci-dessous).

  • Répartition des 209 sociétés cotées en bourse en Asie

L’émergence des sociétés asiatiques est un facteur à prendre en compte dans ce nouvel environnement. Même si on assiste à une forte concentration sur ce continent: des 10 pays asiatiques (Corée du Sud, Chine, Australie, et Japon) figurant dans ce classement pèsent fortement : ils représentent 93% la valorisation totale et 68% du nombre totale de biotechs cotées dans cette région.

Sur le plan global : deux pays sont maintenant des acteurs très importants dans le monde de la biotech. A savoir la Corée du Sud et la Chine.

La Corée du Sud compte 50 sociétés biotechs (6% de l'ensemble des biotechs cotées) pour une valorisation totale de 70 Milliards $ soit 12% de la valorisation globale et la Chine qui compte 37 sociétés biotechs (4,5% de l'ensemble des biotechs cotées) pour une valorisation totale de 58 Milliards $ soit 10% de la valorisation globale.

A eux-seuls, ces deux pays représentent 1,5x la valorisation totale des 159 biotechs Européennes : Chine et Corée du Sud ont une valorisation cumulée de leurs 87 biotechs de 128,4 Milliards $, contre 75 Milliards $ pour les 159 biotechs européennes. A noter que l'Europe compte pourtant 1,8x plus de biotechs cotées en bourse que ces deux pays. Le continent asiatique est plus que jamais présent.

On peut ajouter que de plus en plus de sociétés chinoises sont parfaitement en capacité de devenir de puissants acteurs. On peut prendre pour exemple deux sociétés, qui sont cotées aux Etats-Unis en Chine et répondent aux meilleurs standards de l'industrie: Zai Lab (créée en 2013, valorisée 2.3 B$) et BeiGene (créée en 2010, valorisée 7.5 B$) qui disposent de composés innovantsd'équipes reconnues, d'un pipeline très avancé et très diversifié, mais surtout d'un important accès au financement qui vise à vendre des produits non seulement en Chine mais aussi partout dans le monde. Pour avoir discuté avec le management de l'une de ces deux sociétés, l'ambition affichée est de devenir "la prochaine Takeda".

Pour bien comprendre l'émergence de cette région, il faut aussi avoir en tête que l'Asie a représenté 6 des 15 partenariats signés par les biotechs françaises cotées en bourse depuis 2017 (40%) et 169 Millions EUR des 375 Millions EUR perçus (Upfronts / Milestones) soit 45%. Du jamais vu.

  • Répartition des 159 sociétés cotées en bourse en Europe

En Europe, les 4 principaux pays Européens à savoir la Suède, la France, le Royaume-Uni et l’ Allemagne comptent pour 65% du nombre de sociétés Biotechs cotées mais ces 4 pays ne comptent que pour 40% de la valorisation totale. Cette différence s'explique par des acteurs forts et significatifs au Danemark, qui tient une part significative dans la valorisation du continent (24% alors qu'il ne compte que pour 6% du nombre de biotechs cotées).

D'autres pays comme l'Irlande (3% du nombre de sociétés cotées en Europe, mais 9% de la valorisation) ou la Belgique (6% du nombre de sociétés cotées, 15% de la valorisation) tirent également leur épingle du jeu avec des sociétés de taille ou de stature "Internationale".

La surprise vient de la France mais également du Royaume-Uni. Bien que les biotechs tricolores cotées en bourse comptent pour 21% du nombre de biotechs cotées en Europe (34 / 159), notre part dans la valorisation totale des biotechs européennes n'est que de 7%. Le Royaume-Uni est dans une situation assez similaire, puisqu'il compte pour 14% des biotechs cotées mais seulement pour 5% de la valorisation.

- Fin de l'étude

Cet article est extrait du Binck Trading Day avec Nicolas Cheron - LIEN

Me suivre sur TwitterTwitter Sacha Pouget

– Disclaimer Cette publication a été réalisée dans un but pédagogique uniquement, à partir d'une méthodologie disponible sur demande. Cette étude ne constitue ni une recommandation, ni un conseil, ni une offre d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement ou à l’arbitrage. L'auteur déclare n'avoir aucune position en portefeuille sur les titres évoqués.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®