News

Innate Pharma encaisse un premier milestone dans l’accord avec BMS

Après l'upfront de 35 millions de dollars, Innate Pharma reçoit aujourd'hui 5 millions supplémentaires.

InnateBMSUn apport de trésorerie appréciable pour Innate Pharma. Le spécialiste de l'immunité innée a reçu un paiement d’étape de 5 millions de dollars de la part de Bristol-Myers Squibb, au titre du contrat de licence du lirilumab (IPH2102). Il s'agit du premier versement consécutif au paiement initial de 35 millions de dollars lors de la signature du contrat. Selon l'accord, il reste potentiellement à venir 425 millions de dollars de versements supplémentaires.

C'est le traitement du premier patient (sur un cohorte prévue de 48 personnes) dans l’essai de phase 2 testant lirilumab en combinaison avec rituximab -c'est-à-dire avec le Rituxan, le best-seller de Roche dans l'oncologie- chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique, qui a déclenché ce premier versement. Cette phase 2 constitue le septième essai actuellement en cours pour le lirilumab dans différentes indications. « Ce premier versement marque le démarrage d’une nouvelle phase 2 pour lirilumab en hémato-oncologie en dehors du champ de la Leucémie Aigue Myéloïde. Nous sommes très heureux de l’élargissement du programme d’essais cliniques de lirilumab dont nous attendons les premiers résultats en 2016 », a précisé Hervé Brailly, patron d'Innate.

Bristol-Myers Squibb a acheté à Innate Pharma les droits exclusifs mondiaux de lirilumab (ainsi que des composés de structure voisine bloquant les récepteurs KIR) dans toutes les indications potentielles. La firme marseillaise gère le développement jusqu'à la fin de phase 2, le groupe américain finançant ces essais avant de prendre le relais pour mener les phases 3.

Le programme prévoit d'étudier l'efficacité de lirilumab dans différentes formes de cancer du sang, comme la leucémie lymphoïde chronique dont il est question aujourd'hui, mais également dans des indications de tumeurs solides associées aux paiements les plus importants du deal. Certains essais portent sur lirilumab en tant que monothérapie d'autres en combinaison avec des anticorps cytotoxiques, des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires ou encore des chimiothérapies.

stade lirilumab +
Indication
phase 2 randomisée en monothérapie Leucémie aigüe myéloïde Traitement de maintenance
phase 1 avec extension de cohorte + nivolumab (Opdivo) Tumeurs solides sélectionnées: MEL, NSCLC, GI, SCCHN, HCC
phase 1 + nivolumab Tumeurs hématologiques en récidive/réfractaire : NHL, HL, MM or CML
phase 1 avec extension de cohorte + elotuzumab Myélome multiple en récidive/réfractaire post transplantation
phase 2 avec escalade de dose + azacytidine (Vidaza) Leucémie aigüe myéloïde en récidive/réfractaire
phase 2 + rituximab (Rituxan) Leucémie lymphoïde chronique en récidive/réfractaire ou patients à haut-risque non-traités
phase 1 avec extension de cohorte + ipilimumab (Yervoy) Tumeurs solides sélectionnées : NSCLC, cancer de la prostate résistant, Mélanome

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®