News

Nouvelle séance explosive pour Oncodesign

Le marché redécouvre brutalement cette biotech dijonnaise délaissée au cours des premiers mois suivant son introduction.

Réveil en fanfare pour l’action de la société Oncodesign, fondée en 1995 et introduite en Bourse depuis avril 2014. Le titre s’adjugeait 22 % lundi après-midi, dans des volumes représentant 17 fois les échanges quotidiens habituels (cf. notre tableau de bord BiotechBourse) accumulant ainsi presque 50 % de gains en l’espace d’une semaine, dans la foulée de l’annonce mardi 2 juin d’un accord avec le groupe UCB.

Ironiquement, malgré de solides fondamentaux, Oncodesign avait jusqu’ici subi un désintérêt quasi-total de la part du marché. Et aujourd’hui, ce sont des perspectives commercialement très lointaines qui suscitent l’emballement. En effet le deal UCB est relatif à un programme dans le domaine neurologique qui reste très en amont puisque a priori encore en phase préclinique (la sélection d’un lead candidate devait avoir lieu en 2016, selon les informations fournies l’an dernier).

Introduite à 7,34 euros, l’action avait connu une baisse de 8 % le jour de sa première cotation et il lui a fallu plus d’une année pour retrouver finalement sa valorisation initiale.

ONCODESIGN clout 5 juin

Oncodesign largement oubliée du marché pendant ses premiers mois de cotations

 

Le price action au cours des dernières séances traduit cependant un effet « soufflet » : vendredi dernier l’action Oncodesign avait grimpé jusqu’à 35,22 % au plus fort de la journée mais a divisé cette hausse quasiment par deux en clôture (+17,40 %). Ce lundi, le plus haut de la séance pour le moment équivaut à un gain de 32 % qui là aussi a été suivi de prises de bénéfices.

Oncodesign figure dans le top cinq mondial du marché de l’expérimentation des thérapies anticancéreuses. L’entreprise a travaillé sur 3.000 molécules depuis sa création et revendique une base de clients de 500 sociétés, dont douze des quinze premiers laboratoires mondiaux.

Parmi ces molécules, Oncodesign vise en particulier sur les inhibiteurs de kinases, ces enzymes régulatrices de l'organisme dont le dérèglement est responsable de centaines de pathologies, dont de très nombreux cancers.

Voici l’état d’avancement des partenariats de découverte de l’entreprise :

Oncodesign partenariats

À noter qu’au niveau du développement c’est bien l’accord Ipsen qui semblait récemment le plus avancé (annoncé proof-of-concept in vivo lors de l’intro).

Dans un article réservé aux abonnés mardi dernier, nous avions souligné que la capitalisation de l’entreprise était véritablement peu exigeante en regard de nombre de ses pairs… Pour ne rien manquer de nos analyses et de nos conseils, n’hésitez pas à nous contacter pour vous abonner.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®