News

Galapagos cède à ThromboGenics un programme préclinique dans l’opthalmologie

La biotech belge ThromboGenics a annoncé jeudi la conclusion d'un accord avec la belgo-néerlandaise Galapagos NV en vue de développer des traitements pour les maladies de l'oeil du patient diabétique (telle que la rétinopathie diabétique) à partir d'une gamme d'antagonistes de l'intégrine. Moyennant un paiement initial de 1 million d'euros, Galapagos cède à son homologue les droits d'une collection de ces molécules, qui sont encore à un stade précoce (Galapagos ne les avait pas même divulgués jusqu'ici).

Les antagonistes de l'intégrine semblent en mesure de jouer un rôle important dans les maladies ophtalmiques dont le siège se trouve à l'arrière de l'oeil, notamment les complications ophtalmologiques du diabète. Dans un premier temps, ThromboGenics va s'atteler à l'exploration et la caractérisation des composés licenciés auprès de Galapagos par rapport à des modèles précliniques bien établis de maladies diabétiques de l'oeil. La firme de Louvain (Leuven) estime que ce programme pourrait lui permettre de développer un traitement à base de petite molécule pour traiter une vaste typologie de rétinopathies diabétiques, avec ou sans oedème maculaire. La plus avancée de ces molécules potentiellement candidates à un développement clinique ultérieure a reçu la désignation de THR-687.

ThromboGenics que l'International Diabetes Federation dénombre près de 415 millions de personnes touchées par le diabète à l'échelle mondiale, et que la rétinopathie affecte un diabétique sur trois au cours de sa vie. Le segment des traitements de la rétinopathie diabétique est appelé à connaître l'une des plus fortes croissances du marché de l'ophtalmologie market : de l'ordre de 16 % par an d'ici à 2023.

"Ce deal est un grand pas de plus vers notre but de construire l'un des pipelines les plus importants de l'industrie, visant les pathologies de l'oeil du diabétique avec des composés susceptibles de transformer l'approche de la maladie", a déclaré le Dr Patrik De Haes, PDG de ThromboGenics (NDLR : notre traduction).

"Nous sommes convaincus que ThromboGenics est un partenaire idéal pour cet ensemble d'antagonistes de l'intégrine que nous avons développés. ThromboGenics a démontré une profonde compréhension des maladies de l'arrière de l'oeul dans les modèles pré-cliniques développés en interne, afin de déterminer le potentiel de ces médicaments candidats tant dans la rétinopathie diabétique que dans l'oedème maculaire diabétique. Nous sommes impatients d'assister à leurs progrès", a renchéri de son côté le néerlandais Onno van de Stolpe, patron de Galapagos (notre traduction).

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


s2Member®