[stock-ticker]
News

Le spécialiste des maladies de la rétine GenSight Biologics envisage d’entrer en bourse

Une autre biotech dans l'antichambre de la Bourse. À la suite de CleveXel, c'est GenSight Biologics qui a dévoilé son projet d'introduction sur Euronext. Le lancement effectif de ces opérations demeure, selon la formule consacrée, "sous réserve des conditions de marché".

Développant des thérapies cellulaires pour traiter différentes maladies rétiniennes, causes fréquentes de malvoyance ou de cécité, GenSight est une émanation de l'Institut de la Vision, qui s'est doté d'un incubateur en 2010. Fondée en 2012 seulement, l'entreprise a avancé très vite que ce soit en termes financiers (51,8 millions d'euros levés en deux tours auprès de fonds internationaux) ou cliniques (déjà deux phases 3 en cours sur le principal composé). « Ce projet d'introduction en bourse est une nouvelle étape clé dans le développement de GenSight Biologics. Notre principal candidat médicament GS010, actuellement en Phase III de développement clinique, pourrait faire l'objet à moins de deux ans d'un dépôt du dossier d'approbation réglementaire pour sa commercialisation dès 2018. Si les résultats des essais cliniques en cours sont à la hauteur des critères fixés, nous pourrions proposer aux patients un traitement qui leur permettrait de gagner en autonomie et qualité de vie », a commenté Bernard Gilly, multi-entrepreneur à succès dans la biotech et en particulier dans l'ophtalmologie, fondateur et Directeur Général de GenSight Biologics.

GenSight Biologics développe deux plateformes technologiques : le ciblage mitochondrien (Mitochondrial Targeting Sequence, ou MTS), et l'optogénétique. Dans un premier temps la firme concentre ses efforts sur les maladies neurodégénératives de la rétine. Le candidat médicament le plus avancé de GenSight Biologics, GS010, ciblant la neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL) se trouve en phase 3 en Europe et aux États-Unis. Le second candidat médicament, GS030, actuellement en stade préclinique, s'appuie sur la technologie optogénétique qui permet de rendre des neurones sensibles à la lumière, ce qui permet de stimuler spécifiquement les cellules ciblées sans toucher les cellules voisines. GS030 est destiné au traitement de toutes formes de rétinopathie pigmentaire (RP) d'origine génétique. Ce composé pourrait entrer en phase clinique au cours du deuxième semestre 2017.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®