News

Un rebond pas si vigoureux qu’il n’y paraît

CJx1RtvUEAEj-WHAprès avoir marqué une pause mercredi consécutivement au vif rebond enregistré mardi, le mouvement de reprise sur les valeurs biotechnologiques se poursuivait ce jeudi à Paris, sur fond de regain généralisé d’appétit pour le risque (le CAC 40 gagnant dans le même temps plus de 2,8 %).

Sur 26 biotechs thérapeutiques référencées dans notre Tableau de Bord, près de 90 % gagnaient du terrain (seules trois ne suivaient pas le mouvement de hausse à la mi-séance) indiquant a priori une tendance plutôt solide.

Toutefois, certains éléments techniques mis en évidence par notre Tableau de Bord BiotechBourse amènent à relativiser la vigueur apparente de ce mouvement haussier.

D’abord, le price action déçoit : les progressions enregistrées à la mi-journée sont déjà nettement moins fortes qu’au plus haut de la matinée. Neovacs, Valneva, TxCell ou encore Poxel sont par exemple à plus de 3 voire 4 % de leur sommet intraday. En réalité, une seule valeur, Nicox, se traite à son meilleur niveau, toutes les autres sont pour le moment en-deçà.

Par ailleurs, les volumes d’échanges se révèlent peu étoffés dans l’ensemble, à une flagrante exception près, celle de Valneva. Revenue en début de semaine à des plus bas en clôture inconnus depuis septembre 2013, soit 24 mois, l’action du spécialiste européen des vaccins s’échangeait dans des volumes déjà quatre fois supérieurs à la moyenne quotidienne. Une chasse aux bonnes affaires s’est ainsi enclenchée sur Valneva, permettant un rebond proche de 10 % vers midi (après un pic à +13 % plus tôt matinée), tandis que la société a fait état de la signature de deux nouveaux accords de licence.

Un accord avec la société pharmaceutique italienne Fatro a été conclu en vue du développement et de la commercialisation de deux vaccins vétérinaires sur les cellules EB66. Valneva a reçu un paiement initial, non divulgué, et pourrait de façon classique recevoir des paiements d’étapes ainsi que des redevances. L’entreprise a également annoncé la signature d’un nouvel accord de licence de recherche avec Kaketsuken, qui fait déjà l’objet d’un partenariat bien avancé dans les vaccins grippaux, pour développer un candidat vaccin humain novateur (là encore, dans un domaine non divulgué) sur la lignée cellulaire EB66.

Cela porte à sept le nombre de licences signées depuis le début de l’année par Valneva avec notamment celle signée avec la société chinoise Jianshun Biosciences Ltd et celle signée avec Merial, la division de santé animale de Sanofi. L’entreprise s’attend à conclure de nouveaux accords d’ici la fin du semestre.

Valneva publiera par ailleurs lundi ses résultats semestriels, ce qui donnera l’occasion de préciser les perspectives du groupe.

NOTRE AVIS : Nous nous en tenons à notre analyse de mardi dernier en prônant la sélectivité et la prudence. Si l'indicateur technique de Momentum a commencé à se redresser hier soir sur l'indice directeur (Nasdaq Biotechnology Index), nous ne tenons pas pour acquise la fin de la phase de faiblesse des marché. Dans une perspective de moyen terme, il peut être judicieux de commencer à réinvestir mais nous doutons que la volatilité ait disparu à court terme.

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®