News

Genticel veut tester vers 2017 une version multivalente de son vaccin contre le HPV

Les essais in vivo sur GTL002 ont été couronnés de succès, entraînant une hausse du cours de Bourse supérieure à +10 %.

Genticel a fait état du succès des essais in vivo du GTL002, une version de son candidat vaccin contre le papillomavirus humain ciblant les 6 types les plus oncogènes du virus (contre 2 types pour son produit actuellement le plus avancé ProCervix), respectant ainsi le calendrier indicatif des annonces donné lors de son introduction. La société compte commencer les études de pharmacologie et de toxicologie, ainsi que la production de lots cliniques, en vue d’une phase 1 à horizon 2017.

Genticel LOGO

Bien que située très en amont d’une possible commercialisation, l’annonce entraînait un bond de 11,03 % à 8,07 euros de l’action Genticel lundi, son plus haut niveau depuis plus de trois mois sur Euronext.

ProCervix (GTL001) cible déjà les deux types (HPV 16 et HPV 18) du papillomavirus responsables à eux seuls de 70 % des cas de cancer du col de l’utérus. 93 millions de femmes sont affectées par ces souches 16 et 18. L’objectif à plus long terme de l’entreprise, qui s’appuie sur des recherches menées à l’Institut Pasteur, est de fournir une couverture quasiment complète des différents types de papillomavirus. La population cible pour la version hexavalente est estimée à 158 millions de femmes.

Les données issues des études précliniques de preuve de concept de GTL002 démontrent qu'une réponse immunitaire in vivo a été induite contre chacune des six protéines provenant des virus HPV présents dans le vaccin thérapeutique. De plus, l'efficacité thérapeutique a été mise en évidence par l'éradication de tumeur dans le modèle de référence le plus largement utilisé.

« Franchir l'étape de la preuve de concept préclinique de l'efficacité de GTL002 consolide de manière significative la gamme de vaccins thérapeutiques HPV de Genticel», a jugé Benedikt Timmerman, Président du Directoire de Genticel. « Ces résultats positifs démontrent notre capacité à développer une gamme de produits HPV complète et renforcent notre confiance dans la valeur de notre plate-forme de délivrance d'antigènes, Vaxiclase, pour d'autres indications thérapeutiques."

Parmi les autres étapes à venir, Genticel vise (pour le premier semestre en principe) l’accord de la FDA au démarrage d’un essai de phase 1 auprès de patientes américaines de plus de cinquante ans, pour un recrutement à partir du second semestre.

La stratégie de l’entreprise, telle que décrite par Genticel à sa mise en Bourse est de conduire le développement jusqu'au seuil des phases 3, avant d’octroyer la licence de ProCervix à un laboratoire.

À lire également : le bon bilan opérationnel 2014 de Genticel

Recevez l’actualité Biotech par mail

Connexion

Tag Cloud

s2Member®